Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 31 mai DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Proverbes et expressions populaires. Origine et signification d'expressions proverbiales de la langue française. Vie quotidienne

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Expressions, Proverbes
 
Pour exprimer qu’une prompte décision a été prise au sujet de certaines personnes
Publié le vendredi 29 mai 2020, par LA RÉDACTION
 
 
L’occasion de mentir est favorable à ceux qui arrivent de loin
 
Se dit de ceux qui luttent à forces égales
 
Celui qui entend et qui comprend l’avis reçu doit en faire son profit
 
Ce qui est bon se fait assez connaître par ses qualités sans avoir besoin d’être vanté
 
Ce proverbe s’adresse aux gens qui se préoccupent un peu trop des événements à venir et qui font, en cela, le contraire des indifférents
 
Il faut se montrer plus audacieux que celui qui nous attaque
 
Dans le recueil facétieux de Boursault (tome II, page 153), publié en 1758 et ayant pour titre : Lettres nouvelles, on trouve comme explication de cette locution proverbiale tant soit peu (...)
 
À force d’exercices on fait les choses mieux et plus facilement
 
Il faut expliquer aux grands en peu de mots ce qu’on a à leur faire entendre
 
Il est hors de doute que personne ne peut être tenu de faire ce qui dépasse son intelligence ou sa force physique
 
On juge les gens par leurs œuvres, car on ne peut reconnaître la capacité d’un artisan ou d’un ouvrier que par la nature de son travail
 
Ceux qui, n’ayant aucun tort à se reprocher, étant les victimes d’autres personnes, sont souvent, malgré cela, obligés de faire à celles-ci des soumissions
 
Jadis les jours commençaient à rallonger le 13 décembre
 
Une recommandation de bien aimer ses amis et de bien haïr ses ennemis
 
Cela signifie qu’un projet ou un engagement est renvoyé à une époque très incertaine
 
Cela est vrai pour l’ordinaire, car les enfants d’un père avare et égoïste ayant été soumis à une gêne forcée et à beaucoup de privations, se hâtent de s’en affranchir aussitôt qu’ils sont devenus les (...)
 
Parler aussi mal à propos que si, en parlant de bottes, on abordait à brûle-pourpoint une autre question tout à fait étrangère au sujet de la conversation
 
Souvent l’on tire de ses malheurs des avantages que l’on n’aurait pas obtenus sans eux
 
Cette locution adverbiale s’expliquant d’elle-même, on peut traiter ici la question grammaticale
 
Cette petite phrase peut être considérée plutôt comme une maxime plutôt que comme un proverbe. Elle sert d’avertissement, d’une part, aux personnes trop sévères, de ne jamais être sans pitié pour les (...)
 
Il faut honorer et respecter le mérite partout où il se rencontre
 
C’est une façon de dire que l’on n’a jamais trop d’avantages ni trop de richesse
 
C’est nuire à la réputation de quelqu’un et le décrier de toutes les façons
 
C’est conclure un marché sans voir l’objet de l’acquisition et sans en connaître la valeur ou bien terminer une affaire sans l’examiner
 
Homme niais, ahuri
 
La Providence sait être généreuse envers ceux qui ne perdent pas courage
 
La Providence n’accorde son appui qu’à ceux qui savent s’en rendre dignes par leur bonne volonté et leurs efforts
 
Cette locution proverbiale désigne un certain nombre de personnes allant à la suite l’une de l’autre, à l’instar d’une troupe de loups, animaux toujours dominés par la crainte et qui marchent par cela (...)
 
Aller loin, Aller se faire voir. L’expression signifie à l’origine faire une expédition dangereuse
 
S’emploie ordinairement pour désigner ces piqueurs d’assiette qui vont de maison en maison quêter un dîner ou un souper
 
Aller se battre en duel
 
Vieille expression proverbiale dont on se sert encore quelquefois en certaines provinces et même à Paris pour marquer le contentement d’un père et d’une mère qui marient la plus jeune de leurs filles, (...)
 
L’argent prêté vous fait bien souvent des ennemis quand il s’agit de le rendre
 
On appelle ainsi celui qui devient amoureux de toutes les femmes qui s’offrent à sa vue
 
On dit aussi : année de noisettes, année d’enfants. Le fruit que la noisette renferme sous une double enveloppe a été regardé comme l’image de l’enfant dans le sein de sa mère, et l’on a conclu de cette (...)
 
Personne n’ayant pas les choses nécessaires pour sa profession
 
Appeler à grand bruit
 
Après avoir bu et mangé on veut rire d’une autre manière
 
Ce proverbe indique bien la vicissitude des choses d’ici-bas
 
Ces mots signifient que, si quelqu’un a très bien fait une chose, il ne faut pas chercher à l’égaler.
 
C’est le propos d’un prodigue ou d’un sans-souci qui ne tient à rien
 
Ces mots signifient qu’une chose vient d’arriver à propos, au moment où on le désirait
 
Cette phrase veut dire qu’une chose ne manque jamais d’arriver comme le mois de mars pendant le Carême
 
On emploie ces mots pour désigner l’acte de celui qui se présente le premier, afin d’entreprendre ou de terminer une entreprise périlleuse et difficile
 
C’est donner un rendez-vous à quelqu’un avec l’intention de ne pas s’y trouver
 
Ce proverbe est tiré du passage de l’Ecclésiaste (chapitre 12, verset 9) que voici : In bonis viri, inimici illius in tristitia illis amicus agnitus est, ce qui veut dire : Quand un homme est (...)
 
Désigne une situation dont l’issue n’est que trop souvent prévisible
 
L’adversité fait connaître la valeur de l’individu
 
Ce qui est nouveau est désirable avant d’être dédaigné
 
Entouré de personnes ignorantes ou stupides, un individu doué d’un maigre savoir ou d’une maigre intelligence fait figure de génie
 
Pour exprimer qu’une prompte décision a été prise au sujet de certaines personnes
 
Il est très difficile d’accorder plusieurs personnes réunies
 
Cet aphorisme peut s’appliquer dans le sens propre comme dans le sens figuré, c’est-à-dire aux maladies morales comme aux infirmités physiques, aux malheurs privés comme aux calamités (...)
 
C’est faire par nécessité une chose qui même ne fait que contrarier, ou bien encore c’est recevoir un affront sans mot dire
 
Dans le langage populaire on emploie le mot rat pour désigner un individu avare et intéressé. On pourrait donner au mot rat la même origine que le mot rapiat, expression aussi très populaire dont (...)
 
Cette locution proverbiale s’adresse à ceux qui se laissent aller à trop parler
 
Avoir un avantage sur un autre
 
Qualifie un individu taxé de folie ou du moins qui n’a pas tout son bon sens
 
C’est être prudent et judicieux
 
On emploie cette locution proverbiale pour désigner une personne qui a de la chance, c’est-à-dire qui réussit au jeu ou dans ses entreprises.
 
L’explication donnée à cette locution proverbiale devrait être naturellement qu’elle signifie avoir des propriétés en terres ou en maisons. Voici une autre explication qui peut avoir sa raison d’être. (...)
 
Être riche
 
Voir trouble, avoir la berlue
 
Être malade parce qu’on a trop bu
 
Se dit d’une personne qui dépense beaucoup d’argent, et qui, malgré cela, n’en manque jamais
 
C’est avoir la tête chaude et être porté à la colère
 
Avoir peur
 
C’est avoir un débat ou même seulement une discussion avec une personne ; c’est même quelquefois se quereller pour une bagatelle
 
Se dit d’une personne qui se trouve prise d’un fou rire, ou qui a l’habitude de rire sottement à propos de rien
 
Eprouver de l’inquiétude, avoir des soucis
 
Locution employée en parlant d’une demoiselle qui a eu quelque aventure préjudiciable à son honneur
 
Avoir différentes solutions, ressources ou moyens pour atteindre un but ou régler un problème. Disposer de plusieurs façons de vivre et gagner de l’argent.
 
Etre reconnu et proclamé menteur
 
C’est posséder une jolie propriété dont on peut se défaire avec avantage, ou bien c’est occuper une place qui rapporte un gros traitement sans pour cela exiger un grand (...)
 
Allusion au fait que les Parisiens ont coutume de s’amasser rapidement autour de bonimenteurs et charlatans
 
C’est s’humilier après avoir éprouvé une défaite ou avoir commis une grosse sottise ou bien encore se sentir abaissé après qu’on s’est trop vanté de réussir
 
Ennuyer quelqu’un par des instances réitérées
 
C’est se former dans l’imagination des projets sans fondement, des desseins ou des entreprises chimériques impossibles à réaliser
 
Déraisonner, dire des choses incohérentes ou dépourvues de sens
 
Cette expression qui est aussi souvent employée dans le sens propre que dans le sens figuré, signifie, dans le premier sens, parcourir une étendue en cherchant quelque chose, comme dans ces phrases (...)
 
Ce proverbe a été tiré d’une maxime très ancienne ; elle provient de l’évangile selon saint Matthieu (chap. V, vers. 3) et signifie : Heureux ceux qui ont l’esprit simple et innocent. Cette phrase (...)
 
Cette expression, en usage partout et de tout temps, n’a pas besoin d’explication pour être comprise. La coutume de boire ainsi à la santé les uns des autres remonte à la plus haute antiquité, car les (...)
 
Ce proverbe est d’origine normande : Noël Taillepied, dans son Histoire des antiquités et singularités de la ville de Rouen, en donne l’explication suivante. Au XIIIe siècle, l’archevêque Odon (...)
 
Boire largement
 
On a attribué aux chevaliers du Temple l’usage de boire avec excès, ce qui ne laissait pas souvent d’amener de grands désordres. De plus, les auteurs du XIIIe siècle leur ont tous reproché leur orgueil (...)
 
Boire un verre de vin quand on est sur le point de partir
 
C’est boire jusqu’à la dernière goutte
 
Chez les chiens comme chez les chevaux, on croit encore à l’influence de la race, mais chez les hommes c’est différent. Etre fils de son père était autrefois un honneur ; oser soutenir aujourd’hui que (...)
 
Ce n’est pas assez d’avoir une bonne cause, il faut bien encore solliciter ses juges
 
Il faut cesser de prétendre aux faveurs des jeunes filles, quand on commence à prendre les lunettes
 
Il ne faut pas juger sur les apparences
 
Téméraire et courageux
 
Se disait autrefois d’un individu qui se montrait vêtu d’un habit neuf après avoir porté pendant longtemps un habit vieux
 
S’employait autrefois pour dire que, si un voleur timide s’abstient de toucher à certains objets parce qu’il sait qu’on les a comptés, un hardi voleur n’est jamais retenu par une telle (...)
 
Locution employée pour désigner toute personne dont l’absence est facilement remarquée
 
Nouvelles ou événements sans importance qui ont cependant un retentissement dans les petites localités
 
Expression métaphorique qui signifie que l’on s’interdit de revenir sur une résolution, de renoncer à une entreprise ; en un mot, se mettre dans l’impossibilité de reculer ou de fuir, lorsqu’on est (...)
 
Le chicotin est une substance pharmaceutique fort amère. On a donné ce nom à l’aloès et l’on devrait dire : Amer comme de l’aloès ; mais l’usage en a décidé autrement et l’on a substitué le mot chicotin (...)
 
Tout ce qui est naturel paraît facile, lorsque c’est une fois trouvé. Le difficile est de le trouver.
 
Un présent fait dans une intention perfide, quoique brillant à l’extérieur, finit, en réalité, par devenir nuisible et dangereux
 
On a coutume d’employer ce proverbe à l’égard de toute société, de toute maison où il n’y a point d’ordre, où l’autorité du chef est méconnue, et ou partant, tout le monde est (...)
 
Chose qu’on a l’air de faire de bonne grâce, quoique ce soit à contrecœur
 
Locution employée pour indiquer qu’une chose est impossible à faire ou tout au moins présente de très grandes difficultés
 
Expression employée pour désigner un individu voulant faire l’empressé et se mêlant de tout sans se rendre vraiment utile
 
C’est le moindre de mes soucis
 
Celui qui est extrêmement heureux en toutes choses
 
Ce proverbe est tiré de l’Ecriture (chap. XIII de l’Ecclésiaste). Il nous rappelle que la prudence nous conseille de ne nous associer qu’avec nos égaux, si nous ne voulons pas engager notre (...)
 
Faire tout à propos est bien préférable à un empressement fortuit ou calculé. Ainsi, ce ne sont pas toujours les meilleurs coureurs en apparence qui arrivent au (...)
 
C’est son idée favorite
 
Cette locution s’applique à l’importun qui a constamment les mêmes exigences et qui tient toujours le même langage. On dit aussi : C’est toujours la même antienne. Dans l’auteur latin Térence (Phorm. 3, (...)
 
Cette locution proverbiale s’emploie quand on veut parler de la note singulièrement enflée d’un fournisseur, telle qu’en ont quelquefois présenté certains apothicaires qui vendaient de mauvaises drogues (...)
 
Cette locution proverbiale remonte au Moyen Age et voici comment elle nous est parvenue. A cette époque, le vocabulaire français avait le verbe s’apenser, qui voulait dire se préoccuper et qui eut (...)
 
C’est un homme résolu à faire tout ce qu’il faut pour arriver à son but, sans se laisser arrêter par l’accomplissement d’un crime
 
Cette locution proverbiale est une allusion à ce fameux pays de Cocagne qui n’a existé que dans l’imagination des Napolitains (qui disent cuccagna), où l’on devait trouver tout ce qu’il était possible (...)
 
On appelle ainsi un personnage que ses manières affectées, jointes à sa recherche dans sa toilette et à ses prétentions, rendent tout à fait ridicule
 
Cela se dit d’un homme du monde qui n’a ni vertus ni principes, mais qui donne à ses vices des dehors séduisants, qui les embellit à force de grâce et d’esprit.
 
C’est le nom que l’on donne à un homme qui ne saurait rester en place et qui change à chaque moment de demeure ou de résidence
 
Cette locution est employée pour désigner un homme qui fait beaucoup de gestes ridicules et singuliers, soit avec l’intention de divertir les autres, soit (...)
 
Cela se dit d’un homme complètement nul et dont on ne saurait tirer aucun profit
 
C’est une autre affaire, c’est bien différent
 
Causerie bruyante et frivole que font des femmes réunies chez une accouchée, et, par extension, babil intarissable et insignifiant
 
C’est comme si l’on disait : Ce n’est pas pour rien
 
Pour dire qu’une chose n’est plus de saison, n’est plus de mode, qu’elle est surannée et qu’elle remonte à des temps trop anciens
 
C’est une manière de dire que l’on se croit en mesure de faire une chose qu’on n’a pas faite en son temps
 
L’argent mal acquis ou gagné trop aisément se dissipe avec une égale facilité
 
Cette singulière locution est toute récente, puisque son emploi ne date que de 1831. Elle a été tirée de l’ouvrage de Victor Hugo ayant pour titre : Notre-Dame de Paris, où l’auteur donnait à entendre (...)
 
Nouvelles ou événements sans importance qui ont cependant un retentissement dans les petites localités
 
Cela m’est assuré
 
Cela ne rime pas du tout
 
Chacun fait comme il veut, en ce qui le touche personnellement
 
C’est changer de façon de parler
 
Cette expression est fort ancienne. Au nombre des sentences que l’on attribue à Pythagore ou à ses disciples se trouve la suivante : « Crotoniates, acceptez de bonnes lois en chansons, comme Lycurgue (...)
 
Dernière chose réalisée avant de mourir
 
L’homme le plus pauvre a le droit d’être le maître chez lui comme l’homme le plus riche
 
Il faut penser à soi avant de s’occuper des autres. Il est également employé pour signifier qu’il faut s’occuper de ses propres défauts avant de critiquer ceux des (...)
 
Quiconque a souffert craint la souffrance
 
Très cher
 
Être tatillon, critique à l’excès
 
C’est faire des recherches sans aucun résultat
 
C’est faire des recherches inutiles sans fondement et sans résultat ; en un mot, se donner beaucoup de peine pour rien
 
Chercher le conflit sans raison valable
 
Personne qui s’enfuit au lieu de répondre
 
Pour exprimer qu’une personne en vaut bien une autre
 
Pour désigner une jeune femme ayant atteint l’âge de 25 ans sans être mariée
 
Les grammairiens ne veulent pas qu’on donne la marque du pluriel au mot Colin-Maillard ; suivant eux, le sens s’y oppose : « C’est un jeu où Colin cherche, poursuit Maillard. » Cette signification ne (...)
 
Combattre loyalement
 
Connaître quelqu’un depuis son enfance
 
Peu de gens se croient véritablement heureux ; car chacun désire avoir plus qu’il n’a et n’est jamais content de ce qu’il possède
 
Conter des bagatelles, des choses frivoles ou fausses et sans vraisemblance
 
Se dit, soit de gens qui font en commun des parties de plaisirs ou autres, et qu’on voit toujours ensemble ; soit d’individus vivant dans des relations très étroites, moins amis que liés par des (...)
 
Il a eu du bonheur
 
C’est devancer une personne pour l’empêcher de réussir dans son dessein
 
Courir à toute vitesse
 
C’est courir de toute la force de ses jambes
 
Aller souvent, et surtout la nuit, dans les lieux de débauche
 
Gardez-vous de provoquer le courroux d’une femme, et en général de toute personne d’un naturel doux, car les êtres enclins à la douceur sont ceux dont le ressentiment est réputé le plus difficile à (...)
 
C’est dénoncer quelqu’un à l’opinion publique à cause d’une mauvaise action
 
Divulguer une information
 
C’est attendre fort longtemps
 
Ne le croyez pas, n’y comptez pas
 
Se dit d’une chose sur laquelle il est trop tard pour revenir, d’une faute qu’il n’est plus temps de réparer
 
Cela se dit, en général, d’une personne distinguée par la supériorité de son mérite, et, en particulier, d’un écrivain dont le génie éclipse les autres écrivains
 
S’employait autrefois en parlant d’une chose réputée toujours la même, quoiqu’elle eût subi des changements qui ne lui avaient rien laissé des éléments primitifs dont elle était (...)
 
Une chose facile à exécuter, qu’il n’est pas permis d’ignorer, ou dans laquelle tout le monde peut réussir
 
Cette locution métaphorique, où Colas est une aphérèse de Nicolas, s’applique à un individu dont la figure brillante de santé offre un caractère de béatitude
 
Homme qui n’engendre point mélancolie et ne songe qu’à mener joyeuse vie
 
Au propre, c’est un baudet ; au figuré, c’est un ignorant, un chanteur détestable
 
Personne d’une sensibilité excessive qui se laisse aller, sans motif apparent, à des idées mélancoliques, qui se fait même un sujet de tristesse de ce qui semblait devoir lui être un sujet de (...)
 
Maxime de Pythagore, qui signifie, dans les troubles civils, retire-toi à la campagne
 
Il vaut mieux se taire ou ne pas agir que de s’exposer à mal faire
 
Pour signifier des vices héréditaires
 
C’est parvenir à trouver un secret que trahissent certains indices et que l’on voulait tenir caché avec grand soin, de même que l’odeur des fleurs décèle l’endroit où elles (...)
 
Changer de créancier, emprunter à l’un pour payer l’autre
 
Chacun a son sentiment particulier sur les choses
 
De très bon matin, au point du jour
 
Passer d’une bonne à une médiocre condition
 
Avoir une obligation envers quelqu’un
 
Un coq-à-l’âne est un discours sans suite, incohérent, qui n’a aucun rapport au sujet dont on s’entretient
 
Ce sont les fréquentations qui déterminent la personnalité
 
La division règne au sein d’un même groupe ou d’un même parti
 
C’est se quereller ou se disputer pour une chose qui n’en vaut pas la peine ou bien encore discuter sur des futilités
 
Le tromper, lui en faire accroire
 
C’est lui faire une forte réprimande, le congédier brusquement, le casser aux gages, pour quelque tort dont on l’accuse
 
Parler ou écrire d’une manière boursouflée et peu intelligible
 
C’est susciter à une personne une affaire qui doit l’occuper longtemps, lui donner de la peine ou l’embarrasser
 
C’est charger une personne d’une besogne qu’elle ne peut faire sans se donner beaucoup de mal
 
L’amuser, le tromper par de belles promesses
 
Faire une faute contre la langue
 
C’est le châtier, parce que celui qu’on châtie se débat sous les coups qu’il reçoit, et semble exécuter une espèce de danse
 
Ces mots s’emploient le plus souvent au figuré, quoiqu’au sens propre ils indiquent la préparation préliminaire que les pharmaciens font subir aux pilules, non pour leurôter leur goût amer, mais pour (...)
 
Dormir la matinée toute entière, c’est dormir la grande matinée, c’est faire de longs sommes qui ont pour conséquence d’engraisser le corps. On retrouve cette idée dans les auteurs les plus anciens. (...)
 
Signifie être parfaitement tranquille
 
C’est écrire avec une perfection qu’apporterait à une œuvre une créature surhumaine
 
Employer tous les moyens, user de toutes ses ressources pour mener à bien une affaire
 
C’est s’en aller sans payer ou sans prendre congé
 
Trop c’est trop. C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase
 
Cela se dit quand une personne dont on parle survient inopinément
 
Une personne sage n’entreprend aucune affaire sans avoir préalablement réfléchi sérieusement et cherché à en prévoir les conséquences probables ou possibles
 
Etre prompt à saisir une affaire
 
À la tombée du jour
 
Autrefois l’usage était, dans les repas, de manger la poire avant le fromage. Mais, depuis l’année 1393, cet usage fut interverti ; cependant on ne changea rien pour cela dans la manière de (...)
 
Comprendre très bien son rôle et le jouer parfaitement
 
Espérance toujours déçue
 
C’est ne savoir plus que faire ni que dire
 
Avoir son couvert mis et manger habituellement chez quelqu’un
 
Etre dans une position désespérée
 
C’est ne pas s’effrayer du bruit et des menaces et poursuivre l’exécution de ses projets malgré les injures des méchants et les cris de l’envie
 
Aimer son pays au détriment des autres nations, être un patriote ardent jusqu’à l’exagération
 
Être complètement indécis entre deux parties ou deux avantages
 
Etre un fin gourmet
 
Faire montre d’une avarice sordide et raffinée
 
C’est être avare et ne se résoudre que difficilement à payer
 
C’est être entre deux périls extrêmes
 
Arborer une arrogante fierté
 
Etre perdu
 
Être extrêmement joyeux
 
Être très gras, voire obèse
 
Subir une déconvenue. Se dit également d’un ignorant voulant en remontrer à un homme d’esprit
 
C’est être l’objet de ses préférences, de son admiration, l’objet dont il raffole
 
Être la victime ridicule dans une affaire
 
Aller au-devant de gros ennuis
 
C’est être doué de quelque qualité éminente, être distingué par un mérite supérieur
 
Être battu
 
Être né pour un bonheur constant
 
Ressembler trait pour trait à quelqu’un
 
Être réduit à l’impossibilité de répondre, comme un argumentateur qui, cherchant à expliquer le pourquoi d’une chose, s’arrêterait à dire quia... quia... (parce que... parce que...) faute de trouver une (...)
 
Etre entièrement ruiné
 
Être ponctuel et exact dans tout ce que l’on fait
 
Être errant, sans asile
 
Pour désigner un mari que sa femme gouverne
 
Chose ou personne sur laquelle on ne peut se fier
 
Jouer un grand rôle dans le monde
 
Être très soigné dans sa mise
 
Malavisé qui s’enferre lui-même
 
Se faire duper, passer pour un imbécile
 
Être inséparables
 
Ne pouvoir s’empêcher de dérober des objets
 
C’est faire croire qu’une personne serait assez sotte pour accepter tous les mensonges et les absurdités qu’on se plairait à lui débiter
 
Avouer sa faute, en demander pardon en reconnaissant ses torts
 
Lui faire essuyer de mauvais traitements dont il ne peut se plaindre
 
C’est une expression consacrée par les joueurs ; elle est employée quand l’un d’eux se retire du jeu avec tout son gain et sans donner de revanche
 
Faire un repas où l’on a des mets de toute espèce
 
Ne pas réussir
 
Signifie, suivant le dictionnaire de l’Académie, se faire valoir, faire valoir son autorité, son crédit, ses talents
 
Personne qui, se trouvant arrêtée par quelque considération méticuleuse, substitue des équivalents ridicules aux termes qu’elle n’ose articuler
 
C’est le droit que s’attribuent les cuisinières lorsque, portant au bras l’anse de leur panier, elles y mettent les marchandises achetées qu’elles font payer à leurs maîtres plus cher qu’elles ne les (...)
 
Hurler. Pousser des cris perçants
 
Cette locution proverbiale signifie au figuré plaisanter ou rire en compagnie à propos d’une personne désignée
 
On emploie depuis fort longtemps cette expression très populaire faire ses farces pour parler d’un jeune homme qui a une conduite irrégulière et déréglée. Autrefois, on se servait souvent des pronoms (...)
 
Ajouter une seconde faute à une première qu’on cherche à corriger. Produire un nouveau mal par le remède
 
Essuyer un insuccès, un échec
 
S’enfuir
 
Interrompre le travail dans le but de faire entendre ses revendications
 
Se promener au lieu d’aller à l’école
 
C’est le braver et se moquer de lui, lui faire affront ou l’effacer par son talent et son esprit
 
C’est lui montrer le pouce placé entre le doigt du milieu et l’index, pour le narguer
 
Se moquer, se moquer de quelqu’un, le narguer
 
Disposer de tout, régler tout par son crédit, par son influence
 
Pour dire, faire l’hypocrite, le bon apôtre, faire le bigot, prendre un air humble et soumis, affecter un dehors simple et innocent
 
C’est chercher à tromper en contrefaisant l’homme de bien
 
Pénitence imposée jadis dans certains jeux de société, consistant à prendre la posture d’un cheval, afin de recevoir sur son dos une dame qu’on doit promener ainsi dans le cercle où elle doit être (...)
 
C’est faire un tapage épouvantable
 
C’est faire l’homme d’importance
 
C’est être réduit à la triste nécessité de faire une cour assidue et servile à quelqu’un pour implorer ses bons offices et son crédit, à solliciter enfin
 
C’est, au figuré, prendre avec quelqu’un des manières doucereuses et caressantes, soit pour le séduire, soit pour le tromper et même pour lui nuire
 
Affecter une excessive sagesse
 
C’est l’obliger à faire une chose contre son gré
 
Faire ses farces, ses fredaines
 
Écorcher la langue française comme on écorche la peau des animaux pour en faire du cuir
 
C’est ne pas réussir, surtout en parlant d’un comédien
 
C’est agir avec étourderie comme une personne qui manque d’expérience ou faire une démarche irréfléchie et peu utile ou bien encore commettre une faute par (...)
 
C’est se rendre invisible et disparaître pour se sauver à la faveur de la nuit
 
C’est contracter une nouvelle dette pour en acquitter une plus ancienne
 
C’est lui adresser des reproches sévères et même quelquefois des paroles injurieuses sans fondement
 
C’est commettre un acte sot et maladroit ; en musique, c’est faire une faute
 
Faire une chose de manière désorganisée, avec de fréquentes interruptions
 
Lorsqu’on ne peut régler exactement un compte embrouillé, on fait réciproquement des concessions et l’on prend un moyen terme relativement à la somme qui est due. On appelle un pareil règlement une (...)
 
Ce proverbe, plein d’ironie, concerne tous ces beaux parleurs qui se mêlent de donner à tout venant des conseils dont ils auraient fort souvent besoin pour eux et qui ne cessent de recommander aux (...)
 
C’est tromper sur le prix des marchandises qu’on achète pour le compte d’un autre et les lui faire payer beaucoup plus cher qu’elles n’ont été vendues
 
Marque le dédain, le mépris, l’aversion
 
Se dit d’une femme taxée de folie lorsqu’elle prend pour confident intime un homme qui ne peut chercher, dans les confidences qu’elle lui fait, que des moyens de la tromper et de la (...)
 
Très robuste, résistant
 
Fortune de peu de durée
 
Obtenir une situation plus élevée
 
Attendre longtemps une personne qui est allée faire une visite après vous avoir quitté
 
C’est, au propre, garder le meilleur morceau pour la fin du repas ; au figuré, c’est réserver à quelqu’un ou un traitement plus agréable, ou une vengeance plus (...)
 
C’est se faire bien voir de quelqu’un et s’assurer ses bons offices, soit en lui faisant un cadeau, soit en lui donnant de l’argent
 
On n’ignore pas qu’en France on a porté des bottes depuis assez longtemps et qu’autrefois (XIe siècle), c’était l’habitude, lorsqu’on devait se mettre en voyage, de les graisser pour en rendre le cuir (...)
 
Quiconque a une grande fortune ou une position élevée est l’esclave de son argent et de son rang
 
Sans la moindre politesse
 
C’est la devise des gens qui savent que la précipitation peut tout compromettre et qu’une sage lenteur est souvent une cause de succès
 
Vivre à l’abri de tout souci ne s’occupant que de manger, dormir et jouir de tout le confortable de la vie
 
Très heureux
 
Cette locution proverbiale est employée lorsque l’on veut dire, qu’à propos d’un événement quelconque, il n’y a pas lieu de se scandaliser de ce qui pourrait avoir une apparence (...)
 
Pour désigner quelqu’un qui nous a importuné
 
C’est un homme sans pudeur, habitué à braver le respect humain.
 
Se dit d’un homme qui a obtenu quelque avantage d’une manière peu licite
 
Il a été troublé par une fausse alerte
 
Cela se dit d’un homme qui prend une peine dont un autre tire tout le profit
 
Pour indiquer que quelqu’un croit avoir fait quelque découverte considérable
 
C’est revenir à un propos commencé et interrompu par un incident quelconque ou à un projet abandonné dont on reprend la suite
 
Expression dont on se sert à l’égard d’une personne à qui l’on veut dire honnêtement qu’elle n’a pas le sens commun
 
C’est donner à entendre qu’une personne a les talents, les qualités ou l’aptitude voulue pour obtenir un honneur ou une dignité
 
Dont les mouvements sont inquiets et convulsifs
 
Il a peur sans sujet
 
S’employait autrefois en parlant de quelqu’un qui affectait d’être tranquille, sage, et même qui faisait le suffisant
 
Effectivement, c’est en écoutant les gens plus expérimentés que l’on arrive à connaître les choses et que l’on peut acquérir à son tour une expérience qui permette de diriger les autres avec sûreté. Du (...)
 
Il faut savoir poursuivre une affaire pendant qu’il en est temps
 
Il faut prendre de la peine avant de retirer le profit de quelque chose et travailler pour arriver à un résultat quelconque
 
Se dit à la vue d’un événement agréable et inattendu, par exemple, à l’arrivée d’un ami qu’on n’a pas vu depuis longtemps
 
Il faut vivre avec ordre, économie et sobriété, pour ménager ses ressources et de cette manière les faire durer le plus longtemps possible
 
Cet aphorisme, émis par Socrate, a été traduit littéralement par cette phrase latine : Ede ut vivas, ne vivas ut edas. Molière dans sa comédie de l’Avare (acte III, scène 5), l’a rendu populaire en (...)
 
Les circonstances de la vie sont indépendantes de notre volonté ; nous ne pouvons faire autre chose que de les supporter avec résignation
 
Il fait une dépense fort au-dessus du revenu qu’il paraît avoir
 
Cette phrase est plutôt une maxime qu’un proverbe ; les païens la connaissaient et la mettaient en pratique. Un poète grec du VIe siècle avant Jésus-Christ, Phocylide, qui a laissé beaucoup de (...)
 
C’est la maxime attribuée à tout homme politique qui ne veut pas laisser pénétrer ses desseins
 
Il est nécessaire de s’accoutumer aux habitudes des gens avec lesquels on vit, quand même on ne les approuverait pas
 
C’est une leçon d’humanité que donne ce proverbe en même temps qu’un bon conseil d’économie domestique
 
Il importe de bien réfléchir aux paroles qu’on veut dire, avant de les laisser échapper
 
Il faut attendre le jugement du public
 
Il a évité heureusement un danger ou un malheur
 
La réussite en tout genre d’affaires n’est pas permise à tout le monde à cause des difficultés qu’elles présentent
 
Rien n’est si dangereux qu’une personne dont le caractère est sournois
 
Il y a bien moins de danger à voyager par terre que par eau
 
Les gens les plus habiles sont sujets à se tromper
 
Il n’est point de petit ennemi
 
Les grands repas de noces ont leur lendemain comme les grands banquets de corps ; c’est un usage qui s’est surtout conservé dans les classes moyennes de la société. C’est la coutume dans nos (...)
 
Tout effet a sa cause, comme il ne court pas de bruit sans fondement
 
Autrement dit : Aucun plaisir n’arrive sans quelque peine
 
Il n’y a pas de si beau visage qui n’enlaidisse
 
Quelque agrément que l’on ait ailleurs, on est encore mieux dans sa propre maison
 
Pour peu qu’on travaille, on gagne de quoi vivre
 
Il ne faut s’exposer à l’inimitié de personne, car celui-là même qui paraît moins en état de nuire peut faire beaucoup de mal
 
Ce qu’on n’aime pas ne paraît jamais beau, et ce qu’on aime ne paraît jamais laid
 
Sorte de reproche contre le génie, car on veut que le génie soit toujours sage
 
Ceux qui vivent très près d’un homme connaissent les faiblesses, les défauts, les vices qui échappent à la vue du public
 
Le dicton populaire ajoute : « Disait en mourant Dagobert à ses chiens », ou « comme disait le roi Dagobert en noyant ses chiens. » Les chiens de Dagobert, étaient de gale tout couverts Que Dagobert (...)
 
Cela se dit de celui qui se glorifie trop tôt, avant qu’une affaire soit terminée
 
Réplique à une personne qui cherche à en imposer aux autres sur la réalité des choses les plus simples, les plus faciles à reconnaître, et qui prétend faire passer ses imaginations ou ses bévues pour des (...)
 
Ne pas affirmer qu’on ne fera jamais une chose
 
Ne pas se décourager dans la lutte avec les difficultés de la vie, ni renoncer à une entreprise parce qu’on a rencontré un obstacle
 
Ne pas intervenir dans les querelles de personnes, en apparence bien unies
 
Il ne faut pas risquer toute sa marchandise sur une même place et mettre tout son argent dans une seule caisse
 
Il ne faut pas attirer sur soi l’attention des méchants
 
Ne pas se flatter trop tôt d’un succès incertain, ni disposer d’une chose avant de la posséder
 
Ces mots s’appliquent à un homme ignorant
 
Pour indiquer une personne qui fait toujours retomber le discours sur ce qui la touche
 
Si vous voulez obtenir de quelqu’un certain avantage, demandez-le lui directement plutôt que de vous adresser à un intermédiaire
 
Il vaut mieux tolérer un petit mal, que de se servir d’un remède violent qui pourrait donner lieu à un plus grand inconvénient
 
Il est plus sage de céder à la nécessité que de résister inutilement
 
Un incident imprévu empêche souvent un résultat de s’accomplir, quoiqu’on l’ait cru prochain et assuré
 
C’est une façon énergique d’affirmer qu’une chose est vraie ou sûre
 
Formule pour glorifier les grands nez
 
En parlant d’un homme fin et rusé
 
En parlant d’un parvenu orgueilleux
 
Je ne veux point m’en mêler, cela ne me regarde pas
 
Je m’en moque totalement, je n’y attache pas la moindre importance
 
C’est chercher à éblouir quelqu’un par de belles paroles pour se le rendre favorable ou l’empêcher de voir clair dans une affaire
 
Recourir à ses dernières ressources
 
Ces mots s’emploient, par extension, pour désigner l’acte de toute personne qui, par inconstance ou par découragement, renonce à exercer une profession ou à terminer ce qui était (...)
 
C’est défier quelqu’un ou proposer un combat
 
C’est se moquer des convenances et ne tenir aucun compte de l’opinion
 
Abandonner une chose aux chances du hasard
 
L’accuser ou le faire soupçonner d’un acte ou d’une parole dont il peut être innocent, mais dont, dans tous les cas, sa réputation doit souffrir
 
Les jeux de mains finissent toujours mal
 
C’est juger une affaire sur les apparences ou d’après certains propos dont on n’examine pas la valeur
 
Plus on a, plus on veut avoir
 
La richesse s’adresse toujours à celui qui en est déjà pourvu
 
Ce proverbe a été tiré d’un vers de Gresset (XVIIIe siècle) dans sa comédie du Méchant. Il exprime une opinion généralement admise et justifiée journellement par des exemples. L’affectation en tout genre (...)
 
Il ne faut pas s’en rapporter aux apparences extérieures pour juger une personne
 
On fait souvent le mal non par penchant, mais par occasion
 
Il n’y a pas de vérité plus évidente ; on doit la répéter sans cesse à tous les hommes ; elle est de tout temps et convient à toutes les sociétés. Comme vérité parallèle, on pourrait ajouter : Le travail (...)
 
On connaît l’apologue mis en vers par La Fontaine (Livre IV, fable 18) où un père, avant de mourir, avertit ses fils que, s’ils restent unis comme un faisceau de dards, ils seront invincibles, mais (...)
 
Le sens figuré, beaucoup moins appliqué que le sens littéral, est que la bonne femme est celle qui n’agit point à sa tête, qui n’a de volonté que celle de son (...)
 
On conserve toujours la première impression que l’on reçoit
 
Il est plus facile de trouver à redire à ce que font les autres que de faire mieux qu’eux
 
Ceux qui sont peu enclins à agir de telle manière y sont contraints par les circonstances, la nécessité
 
La gourmandise est un défaut qui cause beaucoup de torts à ceux qui s’y livrent
 
Le silence et la solitude sont de bons conseillers avec lesquels il est sage de délibérer
 
Dans l’obscurité on ne peut guère distinguer la forme et la couleur des objets
 
La patience allège les maux et adoucit les peines, tandis que l’impatience gâte tout
 
S’applique à deux personnes également ridicules qui se moquent l’une de l’autre
 
Exprime l’impuissance trop réelle de l’honnête homme à parvenir aux sommités de la fortune
 
Cela se dit métaphoriquement des filles qui, à la suite de certaines accointances contraires à l’ordre et à la morale, finissent par faire au bord du fossé la (...)
 
Faire à quelqu’un une sévère réprimande
 
Régler une mésentente, des différends ou encore ses affaires en privé, discrètement
 
Une résolution étant prise doit être exécutée quoi qu’il puisse arriver
 
S’emploie pour témoigner une extrême aversion pour quelque chose ou proférer une imprécation contre quelqu’un
 
Il pleut et il fait soleil à la fois
 
Le faux ami disparaît lorsque les temps deviennent sombres
 
Que le client perde ou non, son avocat y gagne
 
Bien des choses ne méritent pas la peine que l’on se donne pour les acquérir
 
On s’expose à gâter une bonne chose en voulant la rendre meilleure
 
L’orgueilleux se fâche quand on lui montre ses défauts
 
Dérisoire est l’ambition humaine face à la mort
 
Une maladie peut mettre un patient en danger de mort ; un remède mal appliqué amène subitement sa fin
 
Le rire et la joie prolongent la jeunesse et la font durer toute la vie
 
On désigne par ce titre le convive auquel échoit une fève renfermée dans un gâteau que l’on partage en famille le jour de l’Epiphanie
 
Tout le monde a le droit de jouir de certains avantages
 
On doit obéir au temps comme tout lui obéit dans la nature
 
On doit juger une œuvre, non par le temps qu’on a mis à la faire, mais par sa valeur réelle
 
Effectivement on les oublie ou si l’on parle d’eux, c’est presque toujours à leur désavantage
 
Les plus faibles passent pour coupables et sont punis
 
On emploie ce proverbe pour dire à une personne qu’elle a la même pensée qu’une autre sur le même sujet
 
Se dit en parlant d’un homme à qui quelque bonne fortune arrive lorsqu’il ne s’y attend pas et sans travailler
 
La bonne foi et la justice entretiennent l’amitié et lui servent de base
 
Souvent l’homme élevé aux dignités méconnaît ou laisse de côté ceux de ses amis qui sont restés simples particuliers
 
La vie est une succession d’événements heureux ou malheureux
 
Les méchants s’entendent et ont soin de ne pas se nuire entre eux
 
On ne saurait nier qu’il n’en soit presque toujours ainsi, du moins en apparence. Si l’on y regardait d’un peu plus près, on reconnaîtrait sans doute que les maladies ne viennent pas toujours nous (...)
 
Les femmes
 
Il faut se garder de rien écrire qui puisse être mal interprété et que l’on puisse retourner contre soi
 
On n’aime pas à recevoir sans donner à son tour si peu que ce soit
 
Les petites sommes réunies font les grosses fortunes
 
N’y loger rien, avoir la bourse vide
 
On a cru de tout temps que l’absence refroidissait l’amitié et pourtant l’amitié ne connaît pas de distance, puisqu’elle peut se faire sentir d’un bout du monde à l’autre. On a donc tort d’avancer qu’un (...)
 
Haleine forte
 
Allusion au malheur de ceux qui ont été pendus au gibet qu’ils avaient eux-mêmes élevé.
 
S’amuser malicieusement. Ne devrait pas être entendu comme rire à gorge déployée
 
C’est dépenser d’avance son revenu
 
Se dit d’un enfant d’un mauvais caractère et dont la croissance est rapide
 
Très voire extrêmement méchant
 
Médecins dont les remèdes ne font ni plus de bien ni plus de mal que de l’eau commune
 
Il faut se défier d’autrui pour éviter d’être trompé
 
Parer à deux inconvénients et ménager des intérêts opposés ; c’est en un mot, prendre parti tantôt pour l’un tantôt pour l’autre, de façon à se trouver en faveur auprès de celui qui (...)
 
C’est mentir avec effronterie
 
On sait que les Anciens ont écrit d’abord sur des écorces d’arbres et ensuite sur des tablettes enduites de cire. L’usage des tablettes s’est conservé pendant une partie du Moyen Age ; les comptables (...)
 
Suspendre quelqu’un de son emploi pour un temps déterminé
 
Mettre en pénitence
 
Revenir d’un emportement passager et rentrer dans la modération
 
Saisir et déposer des voitures ou des animaux enlevés de la voie publique jusqu’au paiement d’une amende
 
Il ne faut pas commencer par ce qui doit être la fin
 
Faire banqueroute
 
C’est cacher la vérité
 
Témoigner qu’on est prêt à rompre un engagement
 
Cette expression populaire désigne un usage observé sur quelques tables des personnes riches qui donnent de somptueux repas. Voici l’origine du proverbe : Pichet couvert et son bassin, produits à (...)
 
Mettre les choses au point
 
Céder après avoir fait quelque résistance
 
C’est le mettre dans l’impossibilité de répondre aux arguments qu’on lui oppose
 
Phrase proverbiale qu’on adresse aux enfants, pour leur faire croire qu’on sait la vérité de quelque chose qu’ils refusent d’avouer
 
Punition qu’on infligeait autrefois aux banqueroutiers, aux femmes médisantes, à celles qui étaient infidèles à leurs maris ou qui les battaient, et aux maris débonnaires convaincus de s’être laissé (...)
 
C’est parler avec hauteur ou avec colère
 
Il n’y a rien à craindre d’un ennemi qui est mort
 
On appelle ainsi les gens qui font ce qu’ils voient faire, qui agissent sans motifs et uniquement par esprit d’imitation.
 
Musique ensorcelée
 
C’est agir franchement et sans détour
 
C’est se ménager entre deux parties sans oser se décider pour aucun
 
N’épargner personne
 
Ne pas être en bonne forme
 
Il faut avoir des droits de chacun le même respect que nous désirons qu’on ait pour les nôtres
 
Parce que les délais peuvent compromettre les meilleures affaires
 
Ne se soucier de personne
 
Nécessité ne reconnaît pas de loi, nécessité fait loi
 
On doit agir en conformité avec la situation que l’on occupe
 
Le destin de tout mariage contracté en cette période est funeste
 
Difficulté qu’on ne peut résoudre, obstacle qu’on ne peut vaincre
 
Cette locution se trouve dans l’Evangile selon saint Matthieu et saint Marc : Non est propheta sine honore nisi in patria sua, dans celui selon saint Luc : Nemo propheta acceptus est in sua (...)
 
Pour dire, caressez un malhonnête homme, il vous fera du mal ; faites-lui du mal, il vous caressera
 
Parmi les noms qui sont passés de l’histoire dans notre langue, il faut distinguer, entre les plus obscurs, celui d’Olibrius
 
C’est un précepte fort sage dont La Fontaine a fait le sujet d’une de ses fables (Livre II, fable 12), qui commence par ces deux vers : Il faut, autant qu’on peut, obliger tout le monde ; On a (...)
 
Se dit en parlant d’une chose qui arrive après qu’on l’a fort désirée, et qu’on en a souvent parlé
 
Les maux que l’on éprouve sont souvent les conséquences des fautes que l’on a commises
 
Le meilleur commentaire qu’on puisse donner de ce proverbe est l’anecdote suivante : « Un individu qui avait la réputation de débiter des mensonges entre un jour dans une société. Un des assistants, à (...)
 
Cette vérité n’a pas besoin d’être démontrée, elle ressort de la variété des opinions et des humeurs. Bias, un des sept sages de la Grèce, disait qu’il est impossible à un individu de plaire à tout le (...)
 
On ne vieillit point en mangeant
 
C’est adopter l’opinion d’autrui sans examen
 
Il faut se résigner à rester dans la position où le sort vous a placé
 
Pour dire que ce qui est dérobé nous semble plus doux et plus agréable ; que ce qui nous est défendu nous en fait naître l’envie
 
Parler très mal le français
 
Parler énigmatiquement, parler par équivoque
 
S’engager d’une manière irrévocable par une démarche hasardeuse
 
Etre contraint d’accepter des conditions humiliantes ou ruineuses
 
Liaison fautive (changer, à la fin des mots, le t en s et le s en t), gaffe grossière
 
Avoir une patience à toute épreuve
 
On ne peut pas reprocher à quelqu’un sa pauvreté comme un vice
 
Se moquer de celui à qui l’on doit et même, au lieu de le payer, lui faire de belles promesses, lui dire de belles paroles, en un mot, lui donner de mauvaises raisons pour retarder le (...)
 
C’est une façon ironique de dire que quelqu’un a eu tout l’embarras d’une affaire dont les autres ont eu tout le profit
 
Profiter de la confusion ou employer des moyens peu avouables pour s’adjuger un profit qui ne vous appartient pas
 
Perdre la raison
 
Perdre la tête et ne plus savoir de quel coté se diriger
 
C’est se trouver dans une difficulté d’où l’on ne sait comment sortir ou bien encore rester court dans une conversation
 
Ce n’est que par des efforts répétés que l’on parvient à terminer ce que l’on a entrepris
 
Ces mots s’emploient familièrement pour désigner une personne qui a échappé à la mort
 
La douceur suffit souvent pour calmer le plus grand emportement
 
La persévérance et la stabilité sont des éléments de conservation, tandis que l’agitation et l’inconstance ruinent et déconsidèrent les individus comme les nations
 
Se retirer à la campagne
 
Pleurer à chaudes larmes et de manière hypocrite afin d’émouvoir son entourage et obtenir quelque chose
 
On n’a rien sans argent
 
C’est porter quelque chose en un lieu où il y en a déjà une grande quantité
 
Etre trompé par sa femme ou son mari
 
Etre ignorant
 
En être ennuyé, fatigué
 
Manquer à un rendez-vous
 
Pour connaître les autres, il faut se connaître soi-même
 
L’argent est le mobile et le but des pensées et des actions humaines
 
On s’expose souvent à subir de grandes pertes et à compromettre ses intérêts en négligeant les petites choses
 
Pour signifier de gros soupirs qu’on veut ridiculiser
 
C’est le meilleur de tous les sermons et le plus efficace
 
C’est se tromper sur tous les points
 
Vouloir entreprendre une chose impossible à faire
 
Se vexer ou s’emporter sans raison apparente
 
S’enfuir très vite
 
C’est promettre beaucoup plus qu’on ne peut ou qu’on ne veut tenir
 
Pour désigner un homme qui s’est embarqué dans une mauvaise affaire
 
On dit cela d’un homme qui s’est engagé dans une mauvaise affaire
 
Tout va bien quand chacun fait son devoir
 
Quand une personne a la taille trop élevée, elle a la tête vide
 
En l’absence du maître, ceux qu’il gouverne en profitent pour faire ce que bon leur semble
 
Employé lorsqu’on voit arriver dans une réunion une personne qui n’était pas attendue et qui faisait le sujet de la conversation
 
Ce proverbe serait attribué à un maréchal de camp, appelé Saint-Vallier, qui le prononça dans un des combats où il fut tué. Il n’a pu naître, du reste, dans notre langue qu’à partir du moment où le galon (...)
 
Moment où il faut payer la dépense d’une consommation quelconque
 
Il est fort difficile de se défaire d’une ancienne habitude
 
En punissant avec prudence et modération un enfant, on montre qu’on a pour lui une véritable amitié
 
Cette locution proviendrait des paroles adressées par un ouvrier à un passant qui avait brisé ses vitres. Voici le fait tel qu’il se serait passé au XVIIIe siècle : « Un vitrier ambulant était en (...)
 
L’on ne petit traiter une affaire qu’en présence de la personne qui y est intéressée
 
C’est un aphorisme traduit littéralement d’une pensée de Sénèque : Bis dat qui cito dat. La règle de la vraie bienfaisance, ajoute ce philosophe, est de donner comme nous voudrions recevoir, promptement (...)
 
C’est un dicton très ancien, attribué à un général qui voulait entraîner à sa suite ses soldats en présence de l’ennemi. Philippe VI de Valois On prétend que c’est Cyrus qui aurait adressé ces paroles à (...)
 
Dans ce proverbe on compare la cloche à un discours unique d’après lequel il faudrait prendre une décision. En effet, un juge ne pourrait dans un procès se faire une opinion, rendre avec justice une (...)
 
Qui refuse perd une occasion qui ne se représentera pas
 
Ces mots formaient autrefois la devise de certains chevaliers qui avertissaient leurs adversaires de ne pas s’exposer à les irriter. Ils portaient un chardon dans les armoiries comme emblème. Ce (...)
 
Ce proverbe, quoique un peu vulgaire, est cependant très judicieux et frappe facilement tous les esprits ; il remonte à la plus haute antiquité. On le rencontre dans l’Odyssée d’Homère (Chant. XVII, (...)
 
Nous ne devons compter que sur ce qui dépend de nous, et non sur ce qui dépend des autres
 
Signifie que la profession d’avocat enrichit promptement celui qui l’exerce
 
Celui qui entreprend trop ne réussit point ; il faut mesurer ses entreprises à ses forces et à ses moyens
 
Sert à ironiser sur les prophéties ne se réalisant pas, rappelant que la ferveur suscitée par le théâtre de Racine de même que celle qu’inspira le café, ne passèrent pas en dépit du peu de longévité qu’on (...)
 
Raisonner fort mal, en dépit du bon sens
 
Recevoir l’accolade : mettre les bras autour du cou pour embrasser, l’accolade devant normalement s’écrire la colade
 
Retenir un compliment qu’on aurait préparé et qu’on allait faire, parce qu’on s’aperçoit que les circonstances ont cessé d’y être favorables ou opportunes
 
C’est renvoyer à une époque qui n’arrivera jamais
 
Les renvoyer au delà de l’époque assignée pour le payement d’une dette, pour l’accomplissement d’une chose promise, d’une parole donnée, et, par extension, les forcer à attendre plus qu’ils ne (...)
 
Reprendre des forces au plan physique ou moral, reprendre l’avantage sur un adversaire
 
Comparaison populaire qui s’emploie en parlant d’un individu mal accoutré de plusieurs pièces d’habillement en mauvais état, qu’il porte l’une sur l’autre
 
Profit secret et illicite
 
Toute bonne chose portée à l’excès devient mauvaise
 
Ce proverbe est d’une telle ancienneté que les Grecs en ont ignoré l’origine, et l’ont attribué à Apollon, sur le temple duquel il était écrit à Delphes. La Fontaine a dit : Rien de trop est un point Dont (...)
 
Ces deux vers forment la moralité de la fable de La Fontaine (Livre VIII, fable 10) intitulée : L’Ours et l’Amateur des jardins. Dans cette fable, un ours voit une mouche se fixer sur la tête d’un (...)
 
Rire de manière forcée, en dissimulant mal un mécontentement, un dépit, une gêne
 
Entreprendre quelque chose d’infaisable
 
C’est déclarer à une personne que l’on n’est plus son ami
 
Mener une vie licencieuse et désordonnée
 
Perdre son temps à s’occuper d’une chose indifférente quand on devrait le consacrer à de plus sérieuses
 
Fuir l’agitation du monde, s’isoler et refuser tout contact, par allusion aux savants travaillant dans le secret de leur cabinet sur des sujets présentant souvent un intérêt (...)
 
Se réjouir
 
Manquer de courage
 
Pour désigner tout ouvrage extravagant, qui ne repose pas sur les règles du sens commun, la muse des bonnes gens
 
Extrêmement ivre
 
S’agiter, se donner beaucoup de mouvement dans l’espérance d’un succès
 
Se chauffer aux rayons du soleil
 
Se battre au lieu de s’expliquer
 
Le vice se trouve puni par le vice même
 
Trouver moyen de se disculper
 
Se tourmenter, s’inquiéter à tout propos
 
C’est se faire désigner au public comme un individu mal famé que les passants se montrent au doigt
 
Se faire payer d’avance
 
Résister à une prière, à une obligation, à un devoir, par entêtement, par humeur, par orgueil, par paresse ou par simple caprice
 
Un chanteur qui veut donner les mêmes sons que ses voisins pour prendre part au chœur doit attaquer les mêmes notes. Ainsi dira-t-on de deux instruments qui doivent exécuter ensemble le même passage (...)
 
C’est faire tous ses efforts pour obliger quelqu’un
 
Se ranger sur une même ligne, se placer, s’asseoir par ordre
 
C’est se faire illusion sur bien des choses
 
Se monter la tête, s’exalter, s’illusionner, se faire une idée fausse de la vie
 
On emploie cette expression en parlant d’un discoureur qui perd le fil de ses idées et reste court
 
C’est se contenter de peu
 
Se porter parfaitement, merveilleusement
 
Faire les plus grands efforts pour ne pas se fâcher
 
Employé à l’égard des prodigues et des dissipateurs
 
Le presser vivement sur quelque chose
 
Ironie dirigée contre les prétentions outrecuidantes d’un paresseux qui voudrait qu’on lui fît sa besogne, d’un indiscret qui, en demandant quelque service, semble l’exiger, ou d’un impertinent qui se (...)
 
Servir de bouffon, faire rire la compagnie
 
C’est un avis donné à des gens qui craignent des accidents qui n’arriveront jamais
 
Boire beaucoup, plus que de raison
 
C’est parler tantôt pour, tantôt contre une personne ou une chose ; en dire tantôt du bien, tantôt du mal, suivant les circonstances et les dispositions de ceux à qui l’on (...)
 
Complètement sourd
 
C’est se donner une grande peine, une fatigue extraordinaire
 
C’est se montrer tout à fait résigné aux volontés de sa femme
 
Le droit poussé trop loin est une souveraine injustice
 
Celui qui s’expose souvent à la tentation ou au danger finit par y succomber
 
Il ne faut pas compter sur un bonheur constant. Ainsi se passe la vie : le bon et le mauvais se succèdent continuellement, la tristesse succède à la joie, le dégoût au plaisir, le malheur au (...)
 
La rosée, cette couche d’humidité qui, sous la forme de gouttelettes limpides, se produit sur la surface des plantes pendant la nuit, n’a point de consistance ; c’est pour ce motif, qu’en la prenant (...)
 
Avoir un avantage sur quelqu’un
 
Avoir l’avantage de l’emporter sur une autre personne par ses talents, ses richesses ou sa position
 
Être assidu, ne point abandonner une affaire
 
L’amener par un détour adroit à avouer ce qu’il voudrait tenir caché, en feignant d’être instruit d’une chose qu’il ignore : c’est, en un mot, plaider le faux pour savoir le (...)
 
Se tirer d’affaire, se dégager d’un danger et se retirer sans éprouver aucune perte
 
Rôtie de pain utilisée lorsqu’on buvait à la santé des dames
 
Se heurter contre un écueil après en avoir évité un autre
 
Rester tout étonné, tout interdit à la nouvelle d’un événement imprévu
 
Être laissé à l’abandon ; perdre de sa valeur, de sa force
 
Parler de ce qui intéresse le plus vivement une personne, de ce qui lui fait le plus de peine ou le plus de plaisir
 
Changer de parti
 
Il y a plus de fous que de sages, et, dans le sage même, il y a plus de folie que de sagesse
 
Il ne faut pas se laisser prendre à l’éclat trompeur des choses
 
Il faut attendre en toute chose avant de vouloir recueillir des résultats
 
On peut s’attirer souvent bien des désagréments en faisant à de plus puissants que soi des reproches même mérités
 
Genre d’affront qu’un roi d’armes ou un héraut infligeait autrefois à un gentilhomme assis à table, en coupant devant lui la nappe et en tournant son pain sens dessus dessous, pour lui signifier qu’il (...)
 
Faire un travail qui ne rapporte rien, ou peu de chose
 
On risque moins de se faire du tort en parlant peu qu’en parlant beaucoup, ou Il faut savoir maîtriser sa langue comme on retient de se gratter
 
Se priver de ressources à venir pour un petit intérêt présent
 
C’est commettre une mauvaise action avec la presque certitude qu’elle ne sera jamais connue
 
Ne savoir qu’en faire et le perdre
 
Le poète grec Homère proclame un bon ami le plus grand des biens. Un poète français a écrit à ce sujet : Si l’on ne voit plus guères Dans les familles l’amitié, C’est que beaucoup de frères Ne le sont (...)
 
Un homme prévenu est sur ses gardes et est doublement fort parce qu’il a le temps de prendre ses mesures et ses précautions ; il a un grand avantage sur un autre qui ne l’est pas. Autrefois on (...)
 
Il peut arriver que plusieurs malheurs du même genre soient produits par la même cause ; que plusieurs faillites aient une même origine et que des maladies soient contagieuses. La recrudescence des (...)
 
Mieux vaut s’accommoder avec un adversaire en se contentant d’un petit bénéfice
 
Une courte séparation fait que les personnes qui s’aiment se revoient avec un grand plaisir
 
La possession d’un bien présent vaut mieux que l’espérance de deux biens incertains
 
Cette maxime allégorique est un avertissement donné à chacun, afin qu’il se ménage plusieurs ressources pour l’avenir. Les Latins disaient : Mus non uni fidit antro, ce qui veut dire : La souris ne se (...)
 
Cela se dit ironiquement de quelqu’un qui a l’air d’attendre une chose ou de compter sur une chose qui, selon toutes les probabilités, ne doit pas arriver
 
Celui qui souffre de la faim est sourd aux conseils suggérés par la modération et la justice
 
Mener une vie désordonnée, déréglée
 
Très vieux. Vieux comme Hérode s’emploie de préférence pour désigner la longévité d’une chose ; vieux comme Mathusalem, d’une personne
 
Mauvais vin
 
Il ne faut pas compter un seul instant sur l’avenir, pas même sur ce que nous tenons en main
 
C’est là qu’est la principale difficulté
 
Désigne un homme dont la plaisanterie passe les convenances
 
C’est, au propre, la voir lorsqu’elle est dans son décours, phase où elle montre les cornes tournées vers l’occident, et, au figuré, c’est éprouver certaine infortune dont les cornes sont le (...)
 
C’est voir un combat d’un lieu où l’on ne court aucun danger
 
Vous n’aurez à tel sujet ni la gloire, ni les profits
 
C’est ce qu’on dit à un babillard qui cherche à séduire par des beaux discours
 
Se donner beaucoup de mouvement pour venir à bout de quelque chose