Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 25 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Proverbe, expression populaire : Brûler ses vaisseaux. Origine, signification

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Brûler ses vaisseaux
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Brûler ses vaisseaux
Publié / Mis à jour le lundi 21 novembre 2011, par LA RÉDACTION
 
 
 
Expression métaphorique qui signifie que l’on s’interdit de revenir sur une résolution, de renoncer à une entreprise ; en un mot, se mettre dans l’impossibilité de reculer ou de fuir, lorsqu’on est obligé de prendre un parti extrême

L’histoire ancienne nous fournit beaucoup d’exemples d’une pareille détermination. L’un des plus anciens date du IIIe siècle avant Jésus-Christ. Agathocle, tyran de Syracuse, avait porté la guerre en Afrique. Pour contraindre ses troupes, une fois débarquées, à combattre et à vaincre sans espoir de retour dans la patrie, il fit brûler, en leur présence, tous les vaisseaux qui les avaient transportés. Asclépiotade, un envoyé de l’empereur Dioclétien contre l’usurpateur de la Grande-Bretagne, agit comme Agathocle et la victoire s’en suivit aussi.

Litra d'argent frappée par Agathocle, roi de Syracuse
Litra d’argent frappée par Agathocle,
roi de Syracuse

L’empereur romain Julien, lors de son expédition contre le roi de Perse Sapor, ne voulant pas que ses soldats songeassent à la retraite, fit mettre le feu non seulement aux onze cents vaisseaux qui mouillaient dans les eaux du Tigre, mais de plus à tous les magasins. Robert Guiscard qui se trouvait avec sa petite armée dans un péril pressant devant les nombreuses troupes d’Alexis Comnène, ayant brûlé aussi toute sa flotte et même ses bagages, gagna la bataille de Durazzo.

On peut citer aussi des exemples pris dans les temps modernes. Ainsi, le duc de Normandie, Guillaume le Conquérant, abordant en Angleterre (1066), n’employa-t-il pas le même moyen pour exciter le courage des soldats : la conséquence fut la victoire d’Hastings, Il ne faut pas oublier de mentionner ici Fernand Cortez (1518), qui préluda de cette façon à la conquête du Mexique aussitôt après son débarquement.

Ainsi donc, brûler ses vaisseaux, dans le sens propre comme dans le sens figuré, n’est qu’une allusion à la volonté ferme de disputer la victoire à un ennemi chez lequel on est venu s’établir en se mettant dans l’impossibilité de reculer.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !