Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 28 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

La pelle se moque du fourgon. Origine, signification proverbe, expression populaire. Dictionnaire locutions

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > La pelle se moque du fourgon
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
La pelle se moque du fourgon
Publié / Mis à jour le dimanche 28 août 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
S’applique à deux personnes également ridicules qui se moquent l’une de l’autre

On connaît la sentence proverbiale selon laquelle nous apercevons une paille dans l’œil du voisin, et que nous ne voyons pas une poutre dans le nôtre. La moitié du monde se moque de l’autre moitié, et communément : « On se voit d’un autre œil qu’on ne voit son prochain. »

L’historien et poète Jacques Moisant de Brieux (1611-1674), dans ses Origines de quelques coutumes anciennes, et de plusieurs façons de parler triviales (1672), rend ainsi ce proverbe : « Le chaudron machure la poêle. Un voisin diffame son voisin, une p... crie à la p... » Machurer est un vieux mot qui signifie noircir, et figurément, détracter, décrier, et dérive du mot languedocien mascara, qui veut dire charbonner, barbouiller, noircir.

Les Italiens disent : La padella dice al manico, tu sei nero (La poêle dit au manche, tu es bien noir) ; ce qui présente encore plus de justesse ; et les Espagnols : Dico la sartena a la caldera, tirte alla, cul negro (La poêle dit au chaudron, retire-toi, cul noir).

Mais Horace, le grand peintre des ridicules, avait dit, avant tout cela : Qui te deridit caudam trahit, tel qui se moque de vous, a aussi son ridicule, et littéralement, traîne sa queue, par allusion au chiffon que les petits polissons de son temps attachaient au dos des passants, comme leurs pareils le font encore de nos jours dans le temps du carnaval.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !