Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 14 décembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Histoire du costume, costumes anciens, modes hommes et femme, mode autrefois - Histoire de France et Patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Mode, Costumes
Mode, Costumes
Variations des costumes depuis les Gaulois jusqu’au XIXe siècle. Histoire du costume, vêtement, coiffures, chaussures. Mode vestimentaire
Mode, Costumes
 
A-t-on assez médit du corset ! s’exclame-t-on au début du XXe siècle. Les hygiénistes, les médecins lui ont fait la guerre, une guerre acharnée. On l’accuse alors de tous les méfaits. Il déplace les viscères, il apporte un trouble perpétuel aux fonctions de nutrition, il comprime les organes, il modifie et altère le jeu de la respiration, il est la cause (...)
Publié le mercredi 17 janvier 2018, par LA RÉDACTION
 
 
L’étude des costumes, sujet en apparence frivole, est loin d’être dans utilité. En premier lieu, elle facilite l’intelligence des anciens monuments, des bas-reliefs, des tombeaux, des miniatures qui (...)
 
L’été 1899, les Parisiens virent apparaître dans leurs rues des chevaux coiffés de chapeaux de paille. Cette mode n’avait été adoptée jusqu’ici que pour les chevaux de camions, de fardiers, de voitures de (...)
 
Ayant sa partie centrale évidée et possédant une agrafe spéciale appelée ardillon, destinée à le fixer au vêtement, le Cœur vendéen est un bijou d’ordinaire en métal et en argent, jadis très simple, qui (...)
 
En 1810, un coiffeur s’avise de dresser l’éloge de la coiffure à la Titus, très en vogue sous la Révolution, le Directoire et l’Empire, et consistant en des cheveux courts et bouclés, de même longueur (...)
 
Sous les premiers rois de France, ceux de la dynastie mérovingienne (du Ve au VIIIe siècle), la chevelure, pour les hommes comme pour les femmes, était un signe de noblesse et de liberté, les filles (...)
 
En 1934, cependant qu’a vécu la mode des « omoplates saillantes », que sont finies « les salières creuses, finies les jambes en fil de fer, les hanches à l’état de souvenir et la poitrine dans le dos », (...)
 
A-t-on assez médit du corset ! s’exclame-t-on au début du XXe siècle. Les hygiénistes, les médecins lui ont fait la guerre, une guerre acharnée. On l’accuse alors de tous les méfaits. Il déplace les (...)
 
Nos premiers comédiens ne se doutaient même pas de ce qu’auraient dû être leurs habits et, au théâtre, le costume en tant que tel n’était jusqu’au XVIIIe siècle que le reflet des goûts ou de la richesse (...)
 
Ce vêtement masculin qui couvre depuis la ceinture jusqu’aux genoux et que la pruderie anglaise défend de nommer, cet inexpressible, comme on dit au bord de la Tamise, était à l’usage des anciens (...)
 
Que ce soit au Moyen Age avec le lancer d’habits les plus intimes de la part de dames assistant aux tournois, au XVIe siècle avec une fête des Innocents donnant lieu à des jeux qui l’étaient bien (...)
 
Les paniers, on le sait, sont des jupons auxquels étaient fixés plusieurs étages de cercles en fer d’abord (c’était l’enfance de l’art), puis en bois et enfin en baleine. — Destinés à suppléer à (...)
 
L’histoire de la Gaule se divise en trois grandes époques : la Gaule indépendante, depuis les temps les plus reculés jusqu’à la naissance de Jésus-Christ ; la Gaule romaine, depuis la naissance de (...)
 
Hommes La quatrième révolution qui s’opéra dans le costume des Gaulois le changea tout à fait. La Gaule ayant été soumise par les Romains, une partie de ses habitants, les principaux personnages (...)
 
Où l’on rappelle qu’une belle gorge « est un attrait enviable et qui attire tout de suite les regards du sexe irrespectueux », et qu’un tel attribut sut inspirer les esprits malicieux toutes époques (...)
 
Dans les années 1880, le journaliste Gustave Geffroy, critique d’art et l’un des futurs cofondateurs de l’Académie Goncourt, nous explique en quoi l’habit noir dont aiment à se parer les hommes est (...)
 
L’industrie du haut-de-forme ou, comme on l’écrivait également, du haute-forme, était essentiellement française à la fin du XIXe siècle cependant qu’on comptait encore à Paris environ 800 ouvriers vivant (...)
 
A la mort de Charlemagne (814), Louis-le-Pieux, plus généralement surnommé le Débonnaire, hérita du titre d’empereur et de roi de Francs. Peppin, autre fils de Charlemagne, avait eu en partage le (...)
 
« Déesse inconstante, incommode, bizarre dans ses goûts, folle en ses ornements, qui paraît, fuit, revient et naît dans tous les temps », la mode vestimentaire est un éternel recommencement, à l’image (...)
 
Cependant qu’une fronde contre le corset féminin est déjà bien entamée en 1903, certains ne jurant que par la « libération de la taille » et entreprenant de lacérer un accessoire de mode qui semble avoir (...)
 
Avec le règne de Louis XIII commence cet habillement à la fois gracieux et sévère avec lequel nous ont familiarisés les tableaux de l’École flamande. Petite incursion dans le monde des rabats houppelés, (...)
 
Mouches, souliers souples en maroquin de couleurs tranchantes, et surtout coiffures changeant de mode plus souvent encore que les chaussures, aux formes surprenantes, aux proportions démesurées et (...)
 
Au commencement du cinquième siècle, après l’arrivée des Barbares, tout changea de face dans la Gaule. Ce ne fut plus cette contrée florissante qui égalait presque l’Italie par sa civilisation, son luxe (...)
 
L’histoire des rois de cette époque est pauvre en monuments contemporains, qui puissent en expliquer les moeurs et les costumes. A défaut de ces monuments, on est généralement obligé d’emprunter à des (...)
 
Seigneurs, commerçants et artisans Au dixième siècle, les seigneurs laïques et ecclésiastiques habitaient des châteaux, où se réunissaient tous ceux qui jouissaient de quelque indépendance de fortune, (...)
 
Quelques antiquaires ont pensé que toutes les statues de type uniforme et d’époque à peu près contemporaine qui décoraient les portails de Saint-Germain-des-Prés, de l’abbaye de Saint-Denis, des (...)
 
Costumes ecclésiastiques Au douzième siècle, les vêtements du clergé étaient restés à peu près ce qu’ils étaient pendant les siècles précédents. Dès le neuvième, l’usage de la tonsure, ou couronne formée (...)
 
Barbe Au douzième siècle, la barbe régnait encore en France. Pointue d’abord et placée à l’extrémité du menton, elle se modifia insensiblement ; quelques-uns la réunirent pour la seconde fois avec les (...)
 
Costume de Philippe-Auguste La figure de Philippe-Auguste est empruntée au magnifique exemplaire original de l’Histoire des rois de France de Datillet, l’un des plus splendides et des plus (...)
 
L’an 1300 ne vit, ni en France, ni dans les autres pays de l’Europe, le costume changer subitement de ce qu’il était les années précédentes. Après le règne de saint Louis, le costume civil éprouva (...)
 
Voici ce qu’on lit dans la chronique de Saint-Denis à propos de la bataille de Crécy, qui eut lieu ; comme on sait, le 26 août 1346 : « Nous devons croire que Dieu a souffert ceste chose par les (...)
 
Le chaperon fut la coiffure nationale des anciens Français, de même que le cucullus d’où il tira son origine avait été la coiffure nationale des Gaulois. On peut s’en faire une idée très juste d’après (...)
 
Le règne de Charles VIII est l’un des plus pauvres que nous connaissions en fait de monuments. A en juger par quelques figures d’une exécution très imparfaite, il ne changea pas l’armure chevaleresque (...)
 
En 1390, le fameux Boucicaut, qui n’était encore qu’un jeune homme, Regnaut de Roye, et le sire de Saint-Py, tous trois renommés parmi les plus vaillants chevaliers de France, firent à (...)
 
Jamais il n’y eut plus de luxe ni plus de fantaisie dans le costume militaire que du temps de Charles VII. Cela tint à la condition des armées pendant une partie de ce règne. A la faveur de la (...)
 
Louis XI pratiqua tout le temps de son règne le système de la paix armée. Le perfectionnement des forces militaires de la France fut sa constante préoccupation. Il chercha en premier lieu à donner (...)
 
Habillement des femmes Le beau vêtement dont nous avons fait honneur au goût des dames du règne de Charles V se conserva, comme costume d’apparat, jusqu’à l’époque de la Renaissance. Voilà pourquoi on (...)
 
Charles VII n’était pas un homme à étiquette : il n’aimait ni les grandes cérémonies, ni la représentation à laquelle les rois ses prédécesseurs s’étaient crus obligés. Aux noces de son fils Louis, il (...)
 
De ce que Louis XI avait passé en Flandre les dernières années de la vie de son père, de ce que les seigneurs flamands tinrent à honneur de le ramener dans son héritage à grand triomphe, traînant après (...)
 
Costume civil Le costume avait été incommode au commencement du quatorzième siècle à cause de l’ampleur des vêtements ; il était devenu ridicule par le défaut contraire sous le règne de Charles V. Il (...)
 
Les temps de guerre civile et d’invasion étrangère ne sont pas propices au règne de la mode. Depuis que les Anglais eurent pris pied en France par la victoire d’Azincourt, depuis surtout que les (...)
 
La première gravure représente le duc de Bourgogne Philippe le Bon dans un âge déjà avancé, et revêtu du costume d’apparat qu’il portait aux assemblées de son ordre de la Toison-d’Or. Toutes les pièces de (...)
 
Nous avons vu commencer, sous Henri II, la mode des armes gravées et dorées. Philippe Strozzi, colonel général des bandes françaises, s’appliqua à les rendre communes dans ses troupes. Il fit venir de (...)
 
Pierre Bontemps, sculpteur parisien, a représenté en bas-relief, sur le tombeau de François Ier, les victoires de Marignan et de Cerisolles. Les deux batailles, à cause de leurs dates (14 septembre (...)
 
La France fut le premier pays du monde pour la fabrication des armures, tant que l’on n’en connut pas d’autres que les tissus de mailles. Il n’y avait pas d’ouvriers qui pussent égaler ceux de Paris, (...)
 
Si les artistes et les littérateurs avaient le pouvoir de faire la mode, il est très probable que ceux de la Renaissance auraient ressuscité le costume antique, et qu’on eût vu les gens aller par les (...)
 
Le règne de Henri II fut, pour les arts, celui du bon goût. Non seulement les chefs-d’œuvre de la Renaissance datent de cette époque ; mais tout ce qui s’est fait alors, même dans le domaine des (...)
 
Pour la toilette comme pour toute autre chose, Louis XII fut la modération même. Voici ce que dit de lui, à cet égard, Claude de Seyssel, son panégyriste : « Il est plus pompeux en habillements et (...)