Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 26 octobre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Anecdotes historiques, brèves, sarcasmes, reparties, bons mots

Vous êtes ici : Accueil > Le saviez-vous ?
Le saviez-vous ?
Anecdotes historiques, brèves, sarcasmes, reparties, bons mots ayant trait à des personnages célèbres.
Le saviez-vous ?
 
Comment de ses Caractères, livre misanthropique et amer, le désintéressé Jean de La Bruyère fit en 1688 la dot d’une jeune fille
Publié le jeudi 23 juillet 2020, par LA RÉDACTION
 
 
La Fontaine travaillait partout où il se trouvait ; tous les endroits lui étaient indifférents : il n’eut jamais de cabinet particulier, ni de bibliothèque. Jean de La Fontaine. Gravure de Migneret (...)
 
Comment le zèle du duc de La Feuillade, maréchal de France, le servit mal face à Boileau, ou de la nécessité d’en savoir user avec à-propos lorsqu’on fait profession de (...)
 
Lorsque l’illustre Rameau (1683-1764) fit répéter son premier opéra Hippolyte et Aricie en 1733, cette musique, qui avait alors un caractère tout neuf, effraya les exécutants. L’auteur, né très vif et (...)
 
Comment le chevalier Bayard s’épargna un crime en domptant sa passion, et contribua au bonheur d’une infortunée
 
Comment de ses Caractères, livre misanthropique et amer, le désintéressé Jean de La Bruyère fit en 1688 la dot d’une jeune fille
 
Un ambassadeur turc, exagérant en présence de Henri IV les forces du sultan, s’étonna que le roi de France n’eût qu’une très petite armée : « Où règne la justice, la force n’est guère nécessaire », (...)
 
Lorsque La Fontaine publia son livre Les Amours de Psyché et de Cupidon (1669), la malignité de quelques courtisans voulut insinuer à plusieurs personnes qu’il avait eu en vue certaines amours de (...)
 
Réformateur sous le règne de Louis XV du système judiciaire ayant conduit à l’exil des parlementaires parisiens, le chancelier Maupeou apostrophe les dames réunies un jour chez lui, les accusant de (...)
 
Un bourgeois de Paris, qui faisait l’important, s’imaginant que Molière avait voulu le peindre dans Sganarelle ou le Cocu imaginaire (1660), exprimait son mécontentement contre l’auteur comique à un (...)
 
Le célèbre Montesquieu (1689-1755), juriste, littérateur et philosophe né en Gascogne, pensait que, pour plaire dans le monde, il fallait n’avoir pas cette sensibilité qui s’attache vivement. Quelqu’un (...)
 
Du temps que Napoléon n’était encore qu’officier d’artillerie, un officier prussien disait devant lui avec beaucoup de suffisance, « que ses compatriotes ne combattaient jamais que pour la gloire, (...)
 
Le roi de France Henri IV était sans défiance. Il aimait à se dérober à la cour, à errer dans les campagnes et à interroger lui-même ses sujets. Quand ses amis inquiets lui remontraient qu’il devait (...)
 
Petit-fils de Charles Martel, Charlemagne, roi des Francs (768-800) et empereur d’Occident (800-814), avait prévu les invasions successives des pirates normands, ces hordes d’individus d’origine (...)