Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 15 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Être mal barré. Origine, signification proverbe, expression populaire. Dictionnaire locutions - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Être mal barré

Expressions, Proverbes

Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française


Être mal barré
(Source : Le Figaro)
Publié / Mis à jour le vendredi 16 février 2018, par LA RÉDACTION

 
 
 
Aller au-devant de gros ennuis

Trop tard. C’est fichu. Fini. Foutu. Les dés sont jetés et désormais il ne nous reste plus qu’à constater ce qui va maintenant arriver. Comme le cinéphile devant son film, nous voilà passés du statut d’acteur à spectateur. Le synopsis est tout tracé. Littéralement, « mal barré ». Mais d’où vient cette curieuse expression ? Le Figaro revient sur son histoire.

Une histoire qui, bien loin de trouver ses sources dans nos salles obscures, remonterait au XIIe siècle. Car n’imaginons pas un instant que les fins télégraphiées de nos longs-métrages y soient pour quelque chose. Dérivé du mot barre, du latin médiéval barra « barrière », le verbe « barrer » signifie à l’origine, au XIIe siècle, « fermer », « consolider un objet à l’aide d’une barre ». Il s’emploie dans les maisonnées ou du moins dans des espaces, pour annoncer la « clôture » d’un passage. Au XVe siècle, le sens de « barrer » se précise. On l’emploie dès lors pour « faire opposition à quelque chose », « faire obstacle à quelqu’un » .

Le calme après la tempête
Mais qu’à cela ne tienne ! Loin de se « barrer » la route, notre verbe se « barrera » quelques siècles plus tard, au XIXe siècle très précisément, pour opérer une nouvelle pirouette sémantique. Il deviendra alors un synonyme du verbe « partir » dans l’argot des marbriers de cimetière avant de prendre le sens que nous connaissons aujourd’hui, grâce au vocable des mariniers.

À la fin du XIXe siècle, « barrer » signifie en effet, dans le lexique de la marine, « tenir, manœuvrer la barre du gouvernail ». La barre permet au capitaine de bien mener sa barque et ainsi, de tenir le cap. Mais attention ! Si les éléments ne sont pas cléments, c’est un équipage entier qui risque de se retrouver à l’eau et donc, « mal barré » ainsi que le note Georges Planelles dans son livre Les 1001 expressions préférées des Français.

Si la formule a dévié de sa trajectoire marine pour s’amarrer sur nos îles de béton, elle n’en reste pas moins la même depuis sa création. « Être mal barré », sur terre comme dans l’eau, c’est « aller au-devant de gros ennuis ». Si la tasse n’est jamais loin quand on est « mal barré », souvenons-nous toutefois que le calme revient toujours après la tempête !

Alice Develey
Le Figaro

Accédez à l’article source




Nos 500 expressions et proverbes
les plus pittoresques

La quintessence de la sapience
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Révolution dite française : fille des Illuminés de Bavière et de la franc-maçonnerie ?
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 Pain mangé par nos aïeux : sa nature, son prix
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Il a vu la mariée
 
 L'union fait la force
 
MANIFESTATIONS
 Les Nadar, une légende photographique
 
 Au milieu des Nymphéas de Claude Monet : immersion virtuelle au musée de l'Orangerie
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Copains comme cochons
 
 Boire à la santé de quelqu'un
 
 Faire grève. Se mettre en grève
 
 Pleurer des larmes de crocodile
 
 
Et puis aussi...
 
 Qu'allait-il faire dans cette galère ?
 
 A bon vin pas d'enseigne
 
 Tenir le haut du pavé
 
 L'esprit qu'on veut avoir gâte celui qu'on a
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 595 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 
 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services