Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 24 octobre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

9 avril 1200 : incendie de la cathédrale Notre-Dame de Rouen la nuit de Pâques

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Avril > 9 avril > 9 avril 1200 : incendie de la cathédrale
Éphéméride, événements
Les événements du 9 avril. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
9 avril 1200 : incendie de la
cathédrale Notre-Dame de Rouen
la nuit de Pâques
Publié / Mis à jour le dimanche 7 avril 2013, par LA RÉDACTION
 
 
 
Cette nuit-là, un terrible incendie dévore la cathédrale avec ses cloches, ses livres et ses ornements liturgiques, et de là s’étend sur une partie de la ville

Le père Pommeraye, auteur d’une Histoire de l’église cathédrale de Rouen parue en 1686, paraît n’avoir trouvé aucune relation très circonstanciée d’un événement cependant si mémorable, et n’en dit que fort peu de mots, s’exprimant de la manière suivante :

« Un manuscrit de la Cathédrale remarque que l’an 1200, le 9 avril, la nuit de Pâques, le feu prit à l’église cathédrale, qu’elle fut brûlée avec ses livres et ses ornements, et les cloches fondues ; le feu ayant même gagné les maisons de la ville et de là quelques églises, dont il y en eut plusieurs de consommées par cet incendie, ce qui est attesté par Hoüeden, historien anglais, et Robert, abbé du Mont ».

Ici, il convient de préciser que Roger de Hoüeden, natif d’York, était issu d’une famille illustre, et vivait en 1200. Sa grande capacité dans le droit civil et canon le fit extrêmement considérer par Henri II d’ANgleterre, après la mort duquel il se retira de la cour. Il composa, dans sa retraite, des œuvres historiques, des commentaires de droit, des poèmes, etc. On ne sait en quelle année il mourut.

La cathédrale de Rouen. Gravure du XIXe siècle
La cathédrale de Rouen. Gravure du XIXe siècle

En revanche, la citation de Robert du Mont par Pommeraye est manifestement erronée, puisque cet historien, mort le 24 juin 1186, n’a pu parler, dans sa continuation de Sigebert, d’un fait arrivé quatorze ans plus tard. On chercherait au demeurant vainement quelque mention de l’incendie de la cathédrale de Rouen dans les autres continuateurs de Sigebert, postérieurs au commencement du XIIe siècle, de sorte qu’il est absolument impossible d’expliquer la méprise qui a pu donner lieu à cette allégation du père Pommeraye.

Malgré le document précédent et les témoignages dont il est fortifié, quelques personnes se sont prévalues du silence absolu du cartulaire de Notre-Dame, non pour invalider entièrement, il est vrai, la réalité de cet embrasement, mais pour avancer au moins que la cathédrale n’en avait que très partiellement souffert. Cette opinion, peu solide, était la conséquence d’une erreur assez commune, qui consistait à voir dans le corps de l’édifice tel qu’il se présenta par la suite, celui de l’église consacrée en 1063.

Ajoutons que des titres irrécusables, émanés de l’autorité royale, attestent la réalité de l’incendie. Un charte fait en effet mention d’un don de Jean sans Terre, roi d’Angleterre et duc de Normandie, à l’église métropolitaine de Rouen, incendiée en 1200 : « Le Roi, à Guérin de Glapion, sénéchal de Normandie, et aux barons de l’échiquier de Caen , etc. Sachez que nous avons accordé à la Cathédrale de Rouen, pour sa réparation, deux mille livres angevines, payables en quatre termes de l’échiquier, dont le premier écherra à la Saint-Michel prochaine ; c’est pourquoi nous vous ordonnons de délivrer à ladite église cinq cents livres à ce même prochain échiquier de la Saint-Michel, cinq cents livres au jour de Pâques qui suivra, cinq cents livres à la Saint-Michel suivante, et cinq cents livres au jour de Pâques suivant.

« Témoin, moi-même.

« A Valognes, le 24ejour de septembre, la seconde année de notre règne ».

Par ailleurs, des quêtes furent autorisées par Jean sans Terre, en 1201, pour la reconstruction de l’église de Rouen : « Le Roi à tous, etc. Nous supposons qu’il est parvenu à votre connaissance comment la Cathédrale de Rouen, la mère et la maîtresse des églises de Normandie, a été avec toute cette ville la proie des flammes. Nous aimons tendrement cette église, tant parce que la sépulture de nos frères et de nos amis nous la rend à jamais vénérable, que par l’éclat dont l’environnent les bienfaits des saints, par les mérites desquels puisse s’accroître la prospérité de notre royaume et de nos autres états ; c’est pourquoi nous vous prions et nous vous exhortons dans le Seigneur, de recevoir avec bonté ses envoyés quand ils viendront vers vous, d’exaucer leurs demandes et de leur remettre les aumônes que vous voudrez consacrer à sa réparation, pour l’amour de Dieu et de la bienheureuse vierge Marie ; vous fournissant nous-mêmes, ainsi qu’à nos sujets, le modèle et l’exemple de cette aumône, par la manière conforme à la munificence de la dignité royale dont nous la faisons.

Vue de la ville, du port et de la cathédrale de Rouen prise de l'autre côté de la rivière. Dessin du XVIIIe siècle de Jean-Baptiste Lallemand
Vue de la ville, du port et de la cathédrale de Rouen prise de l’autre côté de la rivière.
Dessin du XVIIIe siècle de Jean-Baptiste Lallemand

« Agissez en donc libéralement envers ces envoyés, d’après notre recommandation, afin qu’ils puissent se réjouir de son efficacité, et que nous-mêmes puissions juger de votre dévotion envers le Seigneur. Nous défendons que personne leur fasse éprouver aucune injure ou mauvais traitement ; et nous vous ordonnons, si quelqu’un les offensait en quoi que ce soit, d’y mettre ordre sur le champ : notre volonté est que cette quête dure deux ans, à partir du jour de la Purification de la bienheureuse vierge Marie, de la 4e année de notre règne.

« Témoin, moi-même.

« A Rouen, le 16 octobre ».

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !