Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 24 octobre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

9 avril 1708 : mort du poète Maucroix

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Avril > 9 avril > 9 avril 1708 : mort du poète Maucroix
Éphéméride, événements
Les événements du 9 avril. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
9 avril 1708 : mort du poète Maucroix
Publié / Mis à jour le dimanche 7 avril 2013, par LA RÉDACTION
 

François de Maucroix, chanoine de Reims, fut ami de Boileau, de Racine, et surtout de La Fontaine, avec les OEuvres duquel il osa mêler les siennes dans un recueil en deux volumes, qui parut en 1685, sous le titre d’Œuvres diverses. On a donné aussi en 1726, un autre recueil de Maucroix seul, intitulé : Nouvelles Œuvres de Maucroix. Il eut de plus que ses trois illustres amis une longue et heureuse vieillesse : il mourut à quatre-vingt-dix ans.

Ses traductions de quelques ouvrages de Démosthène, de Platon, de Cicéron, de Saint-Jean-Chrysostôme, sont entièrement oubliées ; et Maucroix le serait depuis longtemps si son nom ne se trouvait dans les ouvrages et dans les lettres des grands hommes dont il eut le bonheur d’être l’ami. « Mais quoi, lui écrit Boileau, le loisir que je me suis trouvé aujourd’hui à Auteuil, m’a comme transporté à Reims, où je me suis imaginé que je vous entretenais dans votre jardin, et que je vous revoyais encore, avec tous ces chers amis que nous avons perdus, et qui ont disparu, velut somnium surgentis.

« Je n’espère plus de m’y revoir ; mais vous, monsieur, est-ce que nous ne vous reverrons plus à Paris ; et n’avez-vous point quelque curiosité de voir ma solitude d’Auteuil ? Que j’aurais de plaisir à vous y embrasser et à déposer entre vos mains le chagrin que me donne tous les jours le mauvais goût de la plupart de nos académiciens, gens assez comparables aux Hurons et aux Topinambous, etc. »

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !