Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 25 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Proverbe, expression populaire : Chat échaudé craint l'eau froide. Origine, signification

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Chat échaudé craint l'eau froide
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Chat échaudé craint l’eau froide
Publié / Mis à jour le vendredi 17 janvier 2020, par LA RÉDACTION
 
 
 
Quiconque a souffert craint la souffrance

Ce proverbe date du XIIIe siècle et voici comment on l’écrivait à cette époque : Chat eschaudez iaue creint (Chat échaudé craint l’eau). C’est un de nos plus anciens proverbes ; l’usage en est fréquent et la morale incontestable.

Effectivement, si l’on se reporte au chat, l’animal fin par excellence, que l’on ne peut tromper qu’une fois et qui, blessé un jour par l’eau chaude, en vient à craindre même l’eau froide, on doit naturellement s’appliquer un proverbe qui servira toujours à l’humanité comme un axiome de prudence. Car, lorsqu’on a été trompé une fois, on craint même jusqu’aux objets qui semblent ne pas cacher de piège.

Les Arabes rendent cette même idée d’une façon encore plus expressive par cette autre maxime : Le chat qui a été mordu par un serpent appréhende jusqu’à la corde, par suite de la ressemblance d’une corde avec un serpent. Les Latins avaient aussi un proverbe identique : Vulpes non iterum laqueis capitur, ce qui signifie : On ne prend pas deux fois le renard au piège. Ovide n’a-t-il pas émis la même idée lorsqu’il a dit : Tranquillas etiam naufragus horret aquas, dont voici la traduction : Le naufragé est saisi de terreur (à la vue) des eaux même tranquilles. Citons encore cet autre proverbe des Grecs modernes : Celui qui s’est brûlé en mangeant trop chaud souffle sur un morceau froid.

Un philosophe ancien, en parlant d’un homme de bien qui a été molesté par un méchant, ajoute que celui-ci appréhende même ensuite par crainte l’abord des gens de bien : Timet innocentem qui nocentem pertulit, ce qui veut dire : Il craint l’honnête homme celui qui a souffert l’atteinte du méchant.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !