Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 11 juillet DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTube

Etre frit. Origine, signification proverbe, expression populaire. Dictionnaire locutions

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Etre frit
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Etre frit
Publié / Mis à jour le vendredi 25 novembre 2011, par LA RÉDACTION
 
 
 
Etre perdu

Cette expression toute populaire tire son origine de l’Eglise. On trouve cette sentence dans la farce du frère Guillebost :

Muchez-vous (cachez vous) en quelque lieu ;
S’il vous trouve, vous êtes frit.

L’emploi de cette singulière métaphore est un exemple de l’influence des vieux sermons sur l’imagination et sur le langage familier des peuples. Les orateurs du clergé ne se gênaient pas pour dépeindre avec un luxe d’images terribles et, même fort souvent dégoûtantes, les tourments de l’enfer.

Leur but était moins de convaincre que de frapper de terreur. Ainsi, ils aimaient à présenter dans leurs sermons un résumé complet de lugubres visions et ils se plaisaient à dépeindre la friture des corps ainsi que celle des âmes.

Dans son ouvrage de 1525 intitulé : La Fleur des commandements de Dieu, et qui est formé d’une réunion de sermons prêchés au Moyen Age, on cite ce fait, tiré de Pierre de Cluny, concernant un mauvais prêtre transporté en enfer pour y voir ce qui l’y attendait. Ayant été ramené un instant sur la terre, ce prêtre raconte ainsi les choses qu’il avait vues et entendues dans l’enfer :

« Vecy deux dyables qui portent une poelle, afin que je sois frit dedans et en perdurabilité. Et comme il disoit la dicte parolle, une goutte de la dicte friture cheut sur sa main qui la dévora jusques aux os et devant les présens et ce dont il dist : Croyez maintenant que vecy les deux dyables qui me jeteront dans la poelle. Et en disant ces paroles, il trespassa. » (Voici deux diables qui portent une poêle, afin que j’y sois frit et dans l’éternité. Et comme il disait la dite parole, une goutte de la dite friture tomba sur sa main qu’elle dévora jusqu’aux os et devant les gens présents et ce dont il dit : Croyez maintenant que voici les deux diables qui me jetteront dans la poêle. Et, en disant ces paroles, il trépassa)

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !