Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 26 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Proverbe, expression populaire : Il n'y a si bonne compagnie qui ne se sépare. Origine, signification

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Il n'y a si bonne compagnie qui ne (...)
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Il n’y a si bonne compagnie
qui ne se sépare
Publié / Mis à jour le dimanche 22 juillet 2012, par LA RÉDACTION
 

Le dicton populaire ajoute : « Disait en mourant Dagobert à ses chiens », ou « comme disait le roi Dagobert en noyant ses chiens. »

Les chiens de Dagobert, étaient de gale tout couverts
Les chiens de Dagobert, étaient de gale tout couverts

Que Dagobert ait été grand chasseur, cela paraît établi par les vieilles chroniques ; qu’il se soit laissé aller à noyer ses chiens, le 2e couplet de la célèbre chanson du Bon roi Dagobert — composée vers 1750 et devenue parodique sous la Révolution après que certaines paroles aient été réécrites — l’affirme :

Les chiens de Dagobert
Etaient de gale tout couverts ;
Le grand saint Eloi
Lui dit : O mon roi !
Pour les nettoyer
Il faut les noyer.
— Eh bien, lui dit le roi,
Va-t’en les noyer avec toi.

Quant aux paroles mémorables qu’il aurait prononcées en cet instant solennel, c’est un point qui reste encore incertain.

Suivant un autre couplet, beaucoup moins populaire que le précédent, que nous trouvons cité dans la Revue de Paris (1841), voici de quelle façon la chose se serait passée :

Quand son trésor fut sec,
Il vint à l’étang de Méobec ;

Là, après avoir lié ses chiens par le cou, il les jeta a l’eau en disant :

Allez, mes bons amis,
Allez voir au fond si j’y suis.

Laquelle des deux versions est la vraie ? Ni l’une ni l’autre ne fait honneur à la sensibilité de ce roi débonnaire, et sans doute faut-il préférer n’en accepter aucune jusqu’à ce que de nouveaux documents soient venus jeter quelque lumière sur cette obscure question.

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !