Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 12 décembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Rien de trop. Origine, signification proverbe, expression populaire. Dictionnaire locutions - Histoire de France et Patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Rien de trop
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Rien de trop
Publié / Mis à jour le lundi 26 décembre 2011, par LA RÉDACTION
 
 
 
Toute bonne chose portée à l’excès devient mauvaise

C’est une maxime de Chilon, l’un des sept sages de la Grèce. Un poète français du XVIIIe siècle, nommé Panard, en démontre la vérité dans les vers suivants :

Trop de repos nous engourdit,
Trop de tracas nous étourdit.
Trop de froideur est insolence,
Trop d’activité turbulence.
Trop d’amour trouble la raison,
Trop de remède est un poison,
Trop de finesse est artifice,
Trop de rigueur est cruauté,
Trop d’audace est témérité,
Trop d’économie avarice,
Trop de bien devient un fardeau,
Trop d’honneur est un esclavage,
Trop de plaisir mène au tombeau,
Trop d’esprit nous porte dommage.
Trop de confiance nous perd,
Trop de franchise nous dessert ;
Trop de bonté devient faiblesse
Trop de fierté devient hauteur,
Trop de complaisance bassesse,
Trop de politesse fadeur.

Les Anciens avaient les mêmes idées sur ce sujet ; voici celle de Plaute : Modus omnibus in rebus optimum est habitu, ce qui signifie : Qu’en toutes choses le plus sage est de tenir un juste milieu. Et celle de Juvénal : Imponit finem sapiens et rebus honestis, ce qui veut dire : Dans les choses même les plus honnêtes, il est un terme où le sage doit s’arrêter.

Nos auteurs ont exprimé des idées analogues à celle-ci, voici ce que dit Molière :

La parfaite raison fuit toute extrémité,
Et veut que l’on soit sage avec sobriété.

Et plus loin :

Les hommes la plupart sont étrangement faits ;
Dans la juste nature on ne les voit jamais.
En chaque caractère, ils passent ses limites,
Et la plus noble chose, ils la gâtent souvent,
Pour la vouloir outrer et pousser trop avant.

Terminons par cet apologue de La Fontaine (Livre IX, fable 11) :

De tous les animaux l’homme a le plus de pente
A se porter dans l’excès.
Il faudrait faire le procès
Aux petits comme aux grands. Il n’est âme vivante
Qui ne pèche en ceci. Bien de trop est un point
Dont on parle sans cesse et qu’on n’observe point.

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !