Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 5 décembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Il n'y a pas de si petit métier qui ne nourrisse son maître. Origine, signification proverbe, expression populaire. Dictionnaire locutions - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Il n'y a pas de si petit métier qui (...)
Expressions, ProverbesProverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française

Il n’y a pas de si petit métier
qui ne nourrisse son maître
Publié / Mis à jour le mercredi 30 novembre 2011, par LA RÉDACTION

 
 
 
Un métier ne met pas seulement à l’abri du besoin, il met encore à l’abri du vice

Il serait toujours utile que les parents, quels que soient leur rang et leur fortune, fissent apprendre à leurs enfants une industrie manuelle d’après cette maxime du Talmud : Tout homme qui ne donne pas une profession à ses enfants les prépare à une mauvaise vie. Effectivement, on vit partout avec la plus petite industrie. Qui a métier a rente, disait un ancien proverbe.

Chez les Latins, Néron affirmait qu’un artiste pouvait vivre partout, lorsqu’on lui reprochait de se livrer à l’étude du chant, comme à un art indigne de son rang. Ils ajoutaient aussi : Sua cuique ars pro viatico est, ce qui signifie : A chacun son talent est une ressource en voyage. Erasme qui cite ce proverbe ajoute : Honestissimum sane viaticum, modo ars sit honesta, ce qui veut dire : L’art, pourvu qu’il soit honnête est une provision de route très honorable.

L’histoire ancienne nous a laissé quelques exemples qui viennent à l’appui de ce proverbe. Que fit le tyran Denys, chassé de Syracuse, pour se préserver de la misère ? Il se réfugia à Corinthe où il ouvrit une école qui le fit vivre. Et l’athénien Cléanthe qui fut plus tard un philosophe si distingué, mais qui était en proie à une extrême pauvreté ? Voici, du reste, son histoire : « Le goût de la science s’étant éveillé en lui, il pria le philosophe Zénon de l’admettre dans son école où il passa toutes ses journées à l’entendre. Mais, la nourriture de l’esprit ne suffisait pas aux besoins du corps, et comme il fallait vivre et qu’il ne voulait rien retrancher du temps qu’il donnait à l’étude, il se loua, la nuit à un jardinier pour lequel il puisait de l’eau ainsi qu’à une boulangère chez laquelle il pétrissait le pain. Malgré ces fatigues du jour et de la nuit et la modicité de ses salaires, Cléanthe devint robuste et prit même de l’embonpoint.

« La loi athénienne ordonnait à tous les citoyens d’exercer un état. Comme on voyait cet homme que l’on savait pauvre, n’en exercer aucun et avoir cependant la mine d’un homme qui ne meurt pas de faim, on en conclut qu’il se procurait de l’argent par des moyens illicites et on le cita à comparaître en justice. Il produisit comme témoins de son genre de vie le jardinier et la boulangère. Non seulement on le renvoya des poursuites, mais on voulut lui donner une somme d’argent qu’il refusa. »

Pendant l’émigration, en 1793, que de membres de la noblesse française furent réduits à l’étranger à vivre du travail de leurs mains. Louis-Philippe, qui régna en France de 1830 à 1848 vécut en Suisse en donnant des leçons de mathématiques. Un proverbe arabe ou persan dit : « Qu’un cordonnier en courant le monde peut toujours écarter de lui la misère, mais qu’un roi, hors de son royaume, peut se voir exposé à mourir de faim. »

De ces deux exemples ne doit-on pas conclure qu’un des premiers devoirs des parents est de donner un état ou de l’instruction à leurs enfants. C’est assurer pour ceux-ci le strict nécessaire de la vie et se dégager pour eux-mêmes d’une responsabilité qu’ils ont contractée envers l’humanité.

 
Même rubrique > voir les 612 ARTICLES
 

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 
Visiteurs actuellement sur le site
 
EXPRESSIONS et PROVERBES
les plus pittoresques
 COMMANDE / RÉSUMÉ de l'ouvrage sur...
NOTRE BOUTIQUE en ligne (cliquez ici)

ou sur Amazon
 
 Saviez-vous que Payer en monnaie de singe était l'apanage des bateleurs s'acquittant d'un droit de péage sous la forme de grimaces et gambades exécutées par leur singe ? Que Ménager la chèvre et le chou est une expression issue d'un problème que l'on donnait à résoudre aux enfants pour les accoutumer à réfléchir et à exercer leur sagacité ?
 
- - - - - - - - - - -

 

 4 mai 1897 : incendie du Bazar de la Charité à Paris
 
 Pain mangé par nos aïeux : sa nature, son prix
 
 Blason féodal : né au XIIe siècle de la nécessité d'authentifier les actes
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
BON À SAVOIR
 Un bon averti en vaut deux
 
 C'est amer comme chicotin
 
MANIFESTATIONS
 Tolkien, voyage en Terre du Milieu
 
 Félix Fénéon. Les temps nouveaux, de Seurat à Matisse
 
 
L'ENCYCLOPÉDIE DU TEMPS JADIS
 OFFRE N°1 | Recevez en 48h les 37 volumes papier disponibles édités par La France pittoresque : 900 articles, 1800 illustrations formant une truculente mosaïque de notre riche passé !
 
 OFFRE N°2 | Téléchargez au format numérique l'intégralité des 44 volumes de La France pittoresque parus en 14 années : 1100 articles, 2000 illustrations. L'Histoire enfin captivante !
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Les petits présents entretiennent l'amitié
 
 Gagner ses éperons
 
 Il vaut mieux laisser son enfant morveux que de lui arracher le nez
 
 Faire le cheval d'Aristote
 
 
Et puis aussi...
 
 Mettez cela sur vos tablettes
 
 Les jours se suivent, mais ils ne se ressemblent pas
 
 Chou pour chou, Aubervilliers vaut bien Paris
 
 Les absents ont toujours tort
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 612 ARTICLES

 

 La France pittoresque ne bénéficie d'aucune subvention, qu'elle soit publique ou privée. Prenez activement part à la transmission de notre patrimoine !
 
 Soutenez une véritable réinformation historique et contribuez à la conservation de notre indépendance éditoriale
Vous pouvez également opter pour
un montant libre
 
VOS DONS NOUS SONT PRÉCIEUX
EN SAVOIR +

 

 Facebook
 Twitter
 VK
 Instagram
 LinkedIn
 Pinterest
 Tumblr
 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services