Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 23 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Expression populaire : Etre gros-jean comme devant. Gros-Jean qui veut en remontrer à son curé. Origine, signification

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Etre gros-jean comme devant, Gros-Jean
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Etre gros-jean comme devant,
Gros-Jean qui veut en remontrer à son curé
Publié / Mis à jour le samedi 29 août 2015, par LA RÉDACTION
 
 
 
Subir une déconvenue. Se dit également d’un ignorant voulant en remontrer à un homme d’esprit

Gros, ici, voulant dire épais, grossier, Gros-Jean représente un Jean qui n’est pas malin. C’est donc, dans cette expression, un homme simple qui veut en remontrer à un homme d’esprit, un ignorant qui veut en apprendre à un savant, à un homme qui sait le latin.

On raconte sur cette expression la petite histoire que voici :

Le curé au prêche parlait des miracles de Jésus-Christ, et Gros-Jean écoutait. Arrivé au miracle des cinq pains, le curé se trompa, et dit que Jésus avait nourri cinq hommes, sans compter les femmes et les enfants, avec cinq mille petits pains. Gros-Jean trouva que ce n’était pas très difficile, et il en glosa dans le village en se moquant du curé, qui se promit une vengeance éclatante.

Le dimanche suivant il reprit le même sujet, et interpellant Gros-Jean, il lui cria : Tu entends, Gros-Jean, cinq mille hommes avec cinq petits pains : en ferais-tu autant ?Pardine, oui, monsieur le curé, repartit Gros-Jean, avec les restes de dimanche.

Gros-Jean sert aussi à désigner un homme qui ne possède rien. La Fontaine dans la Laitière et le pot au lait, et Collin d’Harleville dans les Châteaux en Espagne l’ont employé ainsi :

On m’élit roi, un peuple m’aime ;
Les diadèmes vont sur ma tête pleuvant,
Quelque accident fait-il que je rentre en moi-même,
Je suis Gros-Jean comme devant.
(La Fontaine)
Et chacun redevient Gros-Jean comme devant.
(Collin-d’Harleville)

Quant au comme devant, il convient d’y voir une forme modifiée de comme avant.

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !