Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 25 septembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Apothicaire sans sucre. Origine, signification proverbe, expression populaire. Dictionnaire locutions

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Apothicaire sans sucre
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Apothicaire sans sucre
Publié / Mis à jour le mardi 9 juin 2015, par LA RÉDACTION
 
 
 
Personne n’ayant pas les choses nécessaires pour sa profession

Avant que le sucre devînt commun, on ne l’employait guère que comme remède. Un apothicaire sans sucre était un apothicaire dont la boutique était mal fournie. Cette façon de parler s’applique à tout autre marchand qui n’est pas assorti.

Le plus ancien compte où il soit fait mention de sucre en France, est de l’année 1333. Le sucre fin ou raffiné se tirait de l’Orient par la voie d’Alexandrie ; il était apporté par les Italiens, qui faisaient presque seuls le commerce de la Méditerranée. Peut-être ceux-ci en fabriquaient-ils chez eux ; car il y a plusieurs témoignages que, vers le milieu du douzième siècle, les Siciliens avaient transporté de leur île des cannes à sucre.

Intérieur de la boutique d'un apothicaire du XVe siècle
Intérieur de la boutique d’un apothicaire du XVe siècle

Lorsqu’au commencement du quinzième siècle le prince Henri de Portugal voulut cultiver Madère que ses vaisseaux avaient découverte, il y fit planter des cannes à sucre tirées de Sicile. De Madère, les Portugais, par la suite, en transportèrent au Brésil : l’Espagne suivit cet exemple ; elle introduisit dans les royaumes d’Andalousie, de Grenade, de Valence et aux Canaries la culture dont nous parlons.

En 1545, Ovando, gouverneur de Saint-Domingue, tira des Canaries une certaine quantité de cannes à sucre qu’il fit planter dans son île. Grâce à la fertilité du climat, elles y prospérèrent tellement, que bientôt leur produit fut une des principales richesses des colons.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !