Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 12 décembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Être dur à la desserre. Origine, signification proverbe, expression populaire. Dictionnaire locutions - Histoire de France et Patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Être dur à la desserre
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Être dur à la desserre
Publié / Mis à jour le lundi 26 décembre 2011, par LA RÉDACTION
 
 
 
C’est être avare et ne se résoudre que difficilement à payer

Cette locution proverbiale est surtout employée au figuré pour indiquer quelqu’un qui a de la peine à se dessaisir de son argent.

En voici l’origine : Desserre provient du verbe desserrer, que l’on disait autrefois en parlant de l’arbalète dont on lâchait la corde après l’avoir tendue plus ou moins fortement au moyen d’une détente.

Prenons comme exemple ces vers de Marot (XVIe siècle) :

C’estoit plaisir, car touchant la desserre,
Ne doubtez pas qu’ilz semblent l’arbaleste
Vieille et caduque, à desbender mal preste (apprêtée).

Un homme dur à la desserre est donc celui qui se départit aussi difficilement de son argent que l’arbalétrier lâchait le trait qu’il devait lancer. Il se pourrait que cette locution proverbiale remontât au XIIe siècle. Nous avons une expression qui est synonyme de celle-ci, c’est : Dur à la détente.

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !