Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 29 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Parler français comme une vache espagnole. Origine, signification proverbe, expression populaire. Dictionnaire locutions

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Parler français comme une vache (...)
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Parler français
comme une vache espagnole
Publié / Mis à jour le mardi 21 juillet 2015, par LA RÉDACTION
 
 
 
Parler très mal le français

Voilà une comparaison dont tout le monde se sert sans en savoir au juste la raison. Selon Quitard, on en a altéré le texte en y substituant vache à vace, ancien mot par lequel on désignait un habitant de la Biscaye, soit française, soit espagnole.

Pèlerin basque espagnol
Pèlerin basque espagnol

La substitution a dû se faire d’autant plus aisément que les deux mots étaient à peu près homonymes dans le vieux langage, où vache se disait vacce, qu’on trouve même écrit quelquefois vace.

Ainsi parler français comme une vache espagnole, c’est proprement parler français comme un vace ou Basque espagnol ; ce Basque-là étant jugé le plus inhabile à se servir de notre langue. Rien n’est plus naturel que le reproche fait aux habitants de la Biscaye d’écorcher le français, puisque la langue escuara n’a aucun point de connexion avec la nôtre ni même avec aucune de celles qui sont vivantes. Le savant Scaliger disait plaisamment des Basques : « On croit que ces gens-là s’entendent : moi, je n’en crois rien du tout. »

Il est une autre explication de l’origine de cette locution : il fut un temps où les habitants du nord de l’Espagne, voisins des contrées méridionales de la France, en parlaient usuellement le langage, tandis que les habitants du midi de l’Espagne avaient un idiome différent, et les premiers, faisant allusion à celte différence, disaient dérisoirement de quelqu’un qui commettait des fautes grossières contre le français, qu’il le parlait comme un baxo.

Or ce mot baxo, qu’on employait pour désigner un Espagnol du bas pays ou du midi de la Péninsule, et qu’on prononçait baco, fut bientôt changé en vaco (vache), et de là vint la locution proverbiale. Le lecteur peut choisir entre les deux explications.

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !