Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 28 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Je m'en moque comme du Grand-Turc, de l'an quarante, de Colin-tampon. Origine, signification proverbe, expression populaire. Dictionnaire locutions

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Je m'en moque comme du Grand-Turc, (...)
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Je m’en moque comme du Grand-Turc,
de l’an quarante, de Colin-tampon
Publié / Mis à jour le vendredi 2 décembre 2011, par LA RÉDACTION
 
 
 
Je m’en moque totalement, je n’y attache pas la moindre importance

Il est question ici du premier sultan des Ottomans, et tout le monde sait ce que cette locution signifie. Mahomet II était, en effet, nommé le Grand-Turc, à cause de l’étendue considérable de ses états, et par opposition avec le sultan d’Ionie, dont la souveraineté était beaucoup moins étendue, et qu’on appelait le Petit-Turc.

On a dit longtemps en France, « Je m’en moque comme de l’an quarante », à cause de ce que, pour l’année 1740, mille calamités avaient été annoncées, et même la fin du monde. Mais l’an quarante trompa les appréhensions de tout le monde ; et comme il est dans la nature du caractère français de se moquer du péril avant et après le moment de sa venue, on s’égaya fort sur l’an quarante avant qu’il vînt, mais surtout après qu’il fut venu. Ce qui a donné lieu au dicton : « S’en moquer comme de l’an quarante. »

On dit aussi, comme de Colin-tampon, sobriquet que les soldats de François Ier donnèrent aux Suisses, en souvenir de leurs tambours battant la marche après la victoire de Marignan. Ce mot se trouve avec beaucoup d’autres dans la célèbre chanson du musicien Jannequin sur cette bataille. Les Mémoires de l’état de France sous Charles IX, désignent les Suisses du nom de Colins-tampons.

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !