Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 17 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Tout ce qui reluit n'est pas or. Origine, signification proverbe, expression populaire. Dictionnaire locutions

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Tout ce qui reluit n'est pas or
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Tout ce qui reluit
n’est pas or
Publié / Mis à jour le vendredi 6 octobre 2017, par LA RÉDACTION
 
 
 
Il ne faut pas se laisser prendre à l’éclat trompeur des choses

Ce proverbe peut s’appliquer à tout ce qui brille d’un faux éclat. Telle condition qui semble digne d’envie, ne le serait pas si l’on savait quels soucis ou quelles souffrances se trouvent cachés derrière des apparences brillantes.

Pour confirmer la justesse de ce proverbe, on peut citer d’abord ces lignes écrites par Madame de Maintenon (XVIIe siècle) à l’une de ses amies.

« Que ne puis-je vous donner mon expérience ! Que ne puis je vous faire voir l’ennui qu’il dévore les grands et la peine qu’ils ont à remplir leurs journées ! Ne voyez-vous pas que je meurs de tristesse dans une fortune qu’on aurait eu peine à imaginer ! Jeune, j’ai goûté les plaisirs. Dans un âge plus avancé, je suis venue à la faveur et je vous proteste que tous les états laissent un vide affreux. »

Voltaire nous a laissé aussi sur ce sujet les quatre vers que voici et qui reflètent bien les mêmes idées :

Etre heureux comme un roi, dit le peuple hébété ;
Hélas ! pour le bonheur, que fait la majesté ?
En vain sur ses grandeurs un monarque s’appuie,
Il gémit quelquefois et bien souvent s ennuie.

La Fontaine, dans sa fable du Cerf se voyant dans l’eau (Livre VI, fable 9), la termine par ces deux vers :

Nous faisons cas du beau, nous méprisons l’utile,
Et le beau souvent nous détruit.

Les Italiens disent : Ogni luccioli non e fuoco, ce qui signifie : Tout ver luisant n’est pas feu.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !