Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 5 décembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Se payer de chansons. Origine, signification proverbe, expression populaire. Dictionnaire locutions

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Se payer de chansons
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Se payer de chansons
Publié / Mis à jour le dimanche 25 décembre 2011, par LA RÉDACTION
 
 
 
C’est se contenter de peu

Ce dicton nous vient d’Italie, et il ne pouvait du reste nous venir d’ailleurs que du pays par excellence des chansons. Le Poggio Bracciolini, savant italien du XVe siècle, dans son ouvrage intitulé : les Facéties, raconte à peu près en ces termes l’origine de ce dicton :

Un voyageur affamé entra dans une auberge où il dîna fort bien. Au moment de payer, il dit qu’il n’avait pas d’argent, mais qu’alors il paierait en chansons. L’hôtelier dit qu’il ne voulait pas de chansons et qu’il préférait de l’argent :

– Eh quoi ! dit le voyageur, si je chante une chanson qui vous plaise, ne vous tiendrez-vous pas pour payé ?
– Si fait, dit l’hôtelier.

Le voyageur commence alors une chanson et quand il l’a finie :

– Vous plaît-elle ? demanda-t-il.
– Nullement, dit celui-ci.

Le voyageur, pour arriver à lui complaire, en chante une seconde, puis une troisième. L’hôte ne s’en accommode pas davantage. « En voici une qui vous plaira certainement », reprend le voyageur. Et, prenant sa bourse, il entonne une chanson fort en vogue au quinzième siècle parmi les voyageurs et dont voici le début : Metti mano ulla borsa et paya l’oste (Mets la main à la bourse et paie l’hôte).

– Celle-ci vous convient-elle ? dit le voyageur.
– Assurément, dit l’hôte.
– Eh bien, selon nos conventions, vous êtes payé, puisque cette chanson vous a plu.

Là-dessus, il partit tout simplement.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !