Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 14 juillet DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTube

Proverbe, expression populaire : C'est la mer à boire. Origine, signification

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > C'est la mer à boire
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
C’est la mer à boire
Publié / Mis à jour le lundi 21 novembre 2011, par LA RÉDACTION
 
 
 
Locution employée pour indiquer qu’une chose est impossible à faire ou tout au moins présente de très grandes difficultés

Les anciens avaient coutume de se proposer des questions embarrassantes et ils mettaient beaucoup d’honneur à les résoudre. Amasis, roi d’Egypte, à qui le roi d’Ethiopie avait proposé de boire la mer, consulta le philosophe grec Bias, qui lui donna ce conseil : « Dites au roi d’Ethiopie que vous boirez la mer quand il aura détourné les fleuves qui s’y jettent. » Cet expédient tira Amasis d’affaire.

La Fontaine, dans la vie du fabuliste Esope, dit que celui-ci se servit du même expédient pour sortir d’embarras le philosophe grec Xanthus. « Un jour, ce philosophe, dont Esope était l’esclave, but jusqu’à perdre la raison et se vanta, sous l’empire de l’ivresse, de boire la mer. Ceux qui entendirent ce propos se mirent à rire ; Xanthus soutint son dire et même engagea sa maison ; puis, pour donner plus de valeur à son pari, il retira son anneau et le déposa comme gage.

« Le lendemain, les vapeurs du vin étant dissipées, il fut extrêmement surpris de ne pas voir son anneau. Esope lui dit qu’il était perdu pour lui, ainsi que sa maison, par suite du pari qu’il avait fait. Le philosophe Xanthus alarmé pria Esope de le tirer de ce mauvais pas. Voici comment il s’y prit :

Lorsque le jour assigné pour l’exécution du pari fut arrivé, tout le peuple de Samos accourut sur le rivage afin d’assister à la défaite du philosophe. Xanthus lui parla ainsi : J’ai parié que je boirais la mer, mais non pas les fleuves qui s’y jettent. Que celui donc qui a soutenu avec moi ce pari détourne leur cours et je m’exécuterai. » Il n’y eut qu’une voix pour approuver cet ingénieux expédient dont s’était servi Xanthus pour sortir d’embarras.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !