Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 14 décembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Être sans feu ni lieu. Origine, signification proverbe, expression populaire. Dictionnaire locutions - Histoire de France et Patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Être sans feu ni lieu
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Être sans feu ni lieu
Publié / Mis à jour le vendredi 25 novembre 2011, par LA RÉDACTION
 
 
 
Être errant, sans asile

Autrefois, on a employé le mot feu, comme encore aujourd’hui, dans le sens de maison, domicile. Voici un exemple très ancien extrait du livre de Pasquier (1643), intitulé : Recherches sur l’histoire de France (Livre III, chap. 48) : « Ainsi, dismes-nous être sans feu, sans leu, quand nous voulusmes représenter un homme qui n’avait aucun domicile assuré. » Boileau (1660), dans sa satyre VI, où il dépeint la physionomie de Paris, fit à ce sujet les deux vers suivants :

Mais, moi, grâce au destin, qui n’ai ni feu ni lieu,
Je me loge où je puis et comme il plaît à Dieu.

Les Latins disaient : Esse sine laribus et focis, ce que traduit notre proverbe.

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !