Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 14 octobre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Les battus paient l'amende. Origine, signification proverbe, expression populaire. Dictionnaire locutions - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Les battus paient l'amende

Expressions, Proverbes

Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française


Les battus paient l’amende
Publié / Mis à jour le lundi 5 décembre 2011, par LA RÉDACTION

 
 
 
Les plus faibles passent pour coupables et sont punis

Au Moyen Age on faisait combattre ensemble deux champions qui avaient entre eux un différend. La législation de celte époque permettait au juge de remettre la solution d’une affaire au sort des armes. Celui-ci prononçait qu’il échéait gage de bataille et les deux parties après avoir entendu une messe dite pour la circonstance, messa pro duello, allaient, sous les yeux des magistrats, plaider leur cause, en champ clos.

Les nobles, armés de pied en cap, combattaient à cheval, les vilains ou paysans à pied et armés seulement d’un bâton et d’un bouclier. La victoire était la preuve du droit, comme le combat en était la discussion, parce que Ion croyait que Dieu ayant été pris pour juge, devait toujours faire triompher celui qui avait raison.

C’était vers le VIIIe siècle. Plus le sujet était grave, plus on faisait jurer de personnes avec l’accusé. C’est ce qu’on appelait jurare tertia manu, septima, duodecima, etc., ce qui voulait dire jurer par trois, sept, douze mains selon le nombre de ceux qui juraient avec l’accusé et qui devaient être surtout de sa condition. Ainsi, un noble faisait jurer des nobles, un prêtre des prêtres et une femme faisait jurer des femmes.

L’accusé prononçait seul la formule de son serment et ceux qui juraient avec lui disaient seulement : Je crois qu’il dit vrai. Quand les uns attestaient un fait que les autres niaient, on choisissait un champion de chaque côté pour se battre ; le vaincu, réputé parjure, avait la main coupée, les autres témoins payaient l’amende, pour racheter leur main.

Dans un vieux titré de l’an 1448, il est écrit que le pleige (celui qui portait la caution), était obligé de payer pour le vaincu 112 sols d’amende. Voici trois vers extraits d’un fabliau manuscrit qui ont trait à ce sujet :

Il ot la coustume au vaincu
Qui son baston et son escu
Jete enmi le champ por peur.

qui veut dire : C’est la coutume du vaincu de jeter au milieu du champ par peur son bâton et son bouclier.

Quoi qu’il en soit, il est certain qu’au Moyen Age on disait avoir la coustume au vaincu, pour être condamné, en ayant toutefois le droit de se plaindre d’être battu convenablement et de payer l’amende. Quand les contestations reposaient sur des matières criminelles, le vaincu seul, s’il ne succombait pas sous l’arme de son adversaire, était livré au bourreau pour avoir la main coupée, ainsi qu’il a été dit plus haut.

Lorsque, au contraire, elles appartenaient à des matières civiles, le vaincu n’était pas mis à mort, mais lui et les témoins qui avaient pris son parti se rachetaient de la peine encourue par la défaite en payant une amende plus ou moins forte comme satisfaction au vainqueur, de là le proverbe : Les battus paient l’amende.

 
 

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation




Nos 500 expressions et proverbes
les plus pittoresques

La quintessence de la sapience
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 
EXPRESSIONS et PROVERBES
les plus pittoresques
 COMMANDE / RÉSUMÉ de l'ouvrage sur...
NOTRE BOUTIQUE en ligne (cliquez ici)

ou sur Amazon
 
 Saviez-vous que Payer en monnaie de singe était l'apanage des bateleurs s'acquittant d'un droit de péage sous la forme de grimaces et gambades exécutées par leur singe ? Que Ménager la chèvre et le chou est une expression issue d'un problème que l'on donnait à résoudre aux enfants pour les accoutumer à réfléchir et à exercer leur sagacité ?
 
- - - - - - - - - - -

 

 Napoléon : l'enfance du futur empereur des Français
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 Blason féodal : né au XIIe siècle de la nécessité d'authentifier les actes
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
BON À SAVOIR
 Il faut apprendre à obéir pour savoir commander
 
 Loger le diable dans sa bourse
 
MANIFESTATIONS
 Mode et bande dessinée
 
 Napoléon III, l'autre Bonaparte, enfin au coeur d'une exposition insulaire
 
 
L'ENCYCLOPÉDIE DU TEMPS JADIS
 Recevez en 48h les 37 volumes édités par La France pittoresque : 900 articles, 1800 illustrations formant une truculente mosaïque de notre riche passé !
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Discorde (La) est au camp d'Agramant
 
 La faim fait sortir le loup du bois (ou la faim chasse le loup hors du bois)
 
 Méchant comme un âne rouge
 
 S'enfermer dans sa tour d'ivoire
 
 
Et puis aussi...
 
 Quand la maison est trop haute, il n'y a rien au grenier
 
 Fort comme un Turc
 
 S'amuser à la moutarde
 
 Ce n'est pas pour des prunes
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 609 ARTICLES

 

 La France pittoresque ne bénéficie d'aucune subvention, qu'elle soit publique ou privée. Prenez activement part à la transmission de notre patrimoine !
 
 Soutenez une véritable réinformation historique et contribuez à la conservation de notre indépendance éditoriale
Vous pouvez également opter pour
un montant libre
 
VOS DONS NOUS SONT PRÉCIEUX
EN SAVOIR +

 

 Facebook
 Twitter
 VK
 Instagram
 LinkedIn
 Pinterest
 Tumblr
 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services