Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 2 juin DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Laver son linge sale en famille. Origine, signification proverbe, expression populaire. Dictionnaire locutions

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Laver son linge sale en famille
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Laver son linge sale en famille
(D’après « Fleurs historiques : clef des allusions aux faits et aux
mots célèbres que l’on rencontre fréquemment dans les ouvrages
des écrivains français » (par Pierre Larousse) édition de 1913)
Publié / Mis à jour le vendredi 14 juin 2019, par LA RÉDACTION
 
 
 
Régler une mésentente, des différends ou encore ses affaires en privé, discrètement

Employée pour la première fois par Voltaire et adressée sous forme de conseil aux Encyclopédistes, cette locution reçut une nouvelle consécration en passant par la bouche de Napoléon Ier, qui s’en servit dans une circonstance demeurée célèbre.

Le Corps législatif, dont la voix avait été si longtemps comprimée, venait de donner au gouvernement de l’empereur les premiers signes d’opposition, avec le tort impardonnable de choisir pour cette manifestation de ses sentiments le moment où la France allait être envahie. Napoléon convoqua les députés le 1er janvier 1814, et là, dans un discours familier jusqu’à la vulgarité, mais expressif, fier, original, quelquefois vrai, plus souvent imprudent, comme l’est la colère chez un homme supérieur, et où l’on regrette de ne pas assez retrouver la dignité qui appartient au génie, il leur dit qu’il les avait appelés pour faire le bien et qu’ils avaient fait le mal, que deux batailles perdues en Champagne ne seraient pas aussi nuisibles que ce qui venait de se passer parmi eux.

Chromolithographie publicitaire du XIXe siècle
Chromolithographie publicitaire du XIXe siècle

Puis les apostrophant avec véhémence : « Que voulez-vous ? leur dit-il. Vous emparer du pouvoir ? Mais qu’en feriez-vous ? Qui de vous pourrait l’exercer ? Avez-vous oublié la Constituante, la Législative, la Convention ? Seriez-vous plus heureux qu’elles ? N’iriez-vous pas tous finir à l’échafaud comme les Guadet, les Vergniaud, les Danton ? Et d’ailleurs, que faut-il à la France en ce moment ? Ce n’est pas une assemblée, ce ne sont pas des orateurs, c’est un général. Y en a-t-il parmi vous ?

« Je cherche vos titres et je ne les trouve pas. Le trône lui-même n’est qu’un assemblage de quatre morceaux de bois doré recouvert de velours. Le trône, c’est un homme, et cet homme, c’est moi, avec ma volonté, mon caractère et ma renommée ! C’est moi qui puis sauver la France, et ce n’est pas vous.

« Vous vous plaignez d’abus commis dans l’administration : dans ce que vous dites il y a un peu de vrai et beaucoup de faux. M. Raynouard a prétendu que le maréchal Masséna avait pris la maison d’un particulier pour y établir son état major (à Marseille) ; M. Raynouard en a menti. Le maréchal a occupé temporairement une maison vacante, et en a indemnisé le propriétaire.

« On ne traite pas ainsi un maréchal chargé d’ans et de gloire. Si vous aviez des plaintes à élever, il fallait attendre une autre occasion, que je vous aurais offerte moi-même ; et là, avec quelques-uns de mes conseillers d’État, peut-être avec moi-même, vous auriez discuté vos griefs, et j’y aurais pourvu dans ce qu’ils auraient eu de fondé.

« Mais l’explication aurait eu lieu entre nous, car c’est en famille, ce n’est pas en public, qu’on lave son linge sale. Loin de là, vous avez voulu me jeter de la boue au visage. Je suis, sachez-le, un homme qu’on tue, mais qu’on n’outrage pas. »

Cette expression fit depuis florès, ainsi que le montrent les exemples suivants :

« Lâché par la main royale, Dufresny [arrière-petit-fils de cette belle Jardinière d’Anet, qui sut inspirer de l’amour à Henri IV, Dufresny fut choyé par Louis XIV] tomba dans la misère de son poids naturel : il s’y coucha, en bohémien qu’il était, y fit son lit et dormit tranquille. L’insouciance est la grâce d’état des dissipateurs. Ce fut alors qu’il fit le mariage dont ses contemporains ont tant ri. Il épousa sa blanchisseuse, pour acquitter sa note et laver désormais son linge en famille. » (Paul de Saint-Victor, La Presse)

« — Cela vaut neuf cent quatre-vingt-neuf francs soixante-quinze centimes, mon neveu, dit Grandet en ouvrant la porte. Mais, pour vous éviter la peine de vendre cela, je vous en compterai l’argent. — Je n’osais vous le proposer, répondit Charles ; mais il me répugnait de brocanter mes bijoux dans la ville que vous habitez. Il faut laver son linge sale en famille, disait Napoléon ; je vous remercie donc de votre complaisance. » (Honoré de Balzac, Eugénie Grandet)

« Maintenant expliquons-nous, reprit M. de Loiselay lorsqu’ils furent assis tous deux. Bonaparte disait qu’il faut laver son linge sale en famille ; en cela, comme en bien d’autres choses, il avait raison. C’est conformément à cette maxime que j’ai voulu avant tout vous tirer de ce salon, où chacun se moque de vous en ce moment. » (Charles de Bernard, Les Ailes d’Icare)

« Si vous vous permettez de petites infamies, que ce soit entre quatre murs ; dès lors vous ne serez plus coupable de faire tache sur les décorations de ce grand théâtre appelé le monde. Napoléon appelle cela : Laver son linge sale en famille. » (Honoré de Balzac, Scènes de la Vie de province)

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !