Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 28 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Expression populaire : Mettre au violon. Origine, signification

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Mettre au violon
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Mettre au violon
Publié / Mis à jour le vendredi 22 avril 2011, par LA RÉDACTION
 
 
 
Mettre en pénitence

Autrefois on disait : mettre au psaltérion. Le psaltérion était aussi un instrument à cordes dont on jouait avec un archet ; mais ce n’est pas avec cette signification qu’il était employé dans l’expression qui nous occupe : psaltérion signifiait là psautier. « Mettre au psaltérion, c’était donc mettre au psautier, mettre en pénitence, en un lieu où l’on a le temps de méditer, et de se repentir, et de réciter une sept-saumes, sans risque de se voir interrompu...

Génin explique que « le peuple, dans son humeur gauloise, profita de l’équivoque, et, voyant le psaltérion passé de mode, y substitua le violon, qui était devenu le roi des instruments. Au lieu de dire mettre au psaltérion, il dit mettre au violon et le calembour fut sauvé. »

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !