Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 5 décembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Pauvreté n'est pas vice. Origine, signification proverbe, expression populaire. Dictionnaire locutions

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Pauvreté n'est pas vice
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Pauvreté n’est pas vice
Publié / Mis à jour le vendredi 16 décembre 2011, par LA RÉDACTION
 
 
 
On ne peut pas reprocher à quelqu’un sa pauvreté comme un vice

La pauvreté ne mérite pas de reproches, mais a droit à la compassion. Il faut donc la plaindre et la secourir au lieu de la blâmer. Pour être pauvre, on n’en est pas moins honnête, et même souvent on reste pauvre, parce qu’on est honnête. Autrefois on disait : Pauvreté n’est pas vice, mais c’est une espèce de ladrerie (lèpre), chacun la fuit. Voltaire, dans sa pièce de l’Enfant prodigue (Acte III, scène 2) a dit :

La maladie altère un beau visage,
La pauvreté change encore davantage.

Les Allemands disent : Pauvreté n’est ni honte ni déshonneur.

Alexandre le Grand ne dédaignait pas de s’entretenir avec Diogène qui voulait rester pauvre ; il ne considérait que les qualités et les vertus des hommes, aussi appela-t-il au trône un homme qui était pauvre, mais vertueux. Voici comment :

« Après avoir pris Sidon, Alexandre chargea son ami Ephestion de choisir un nouveau roi. Celui-ci, ne voyant autour de lui que des hommes avides, incapables et ambitieux, lui indiquant un certain Abdalonyme que, quoique descendant d’une ancienne famille royale, sa pauvreté avait contraint de travailler comme ouvrier jardinier.

« On se rendit après d’Abdalonyme dans le jardin qu’il cultivait et on lui fit la proposition de monter sur le trône. Il refusa d’abord, puis, sur les instances d’Alexandre, il accepta le pouvoir qu’on lui offrait. »

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !