Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 17 décembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Être un pigeon. Origine et signification. Dictionnaire proverbes et expressions - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Être un pigeon

Expressions, Proverbes

Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française


Être un pigeon
(Source : Le Figaro)
Publié / Mis à jour le vendredi 27 avril 2018, par LA RÉDACTION

 
 
 
Se faire duper, passer pour un imbécile

Imbécile, sot, crétin... Quand il est question de qualifier le degré d’idiotie d’un individu, le dictionnaire n’est jamais en reste. Et a fortiori, il ne manque pas de mots d’oiseau. C’est le cas par exemple de l’expression « être pris pour un pigeon ». Mais que vient faire cet étrange volatile dans nos conversations ? Le Figaro revient sur son histoire.

Du bas latin pipionem, accusatif de pipio « pigeonneau », lui-même dérivé des verbes pipiare, pipire « piauler », le mot pijon, ainsi orthographié au XIIIe siècle, désigne tout d’abord le « petit d’un oiseau ». Pas question de « cœur de pigeon », « sorte de cerise » ou de « pigeon vole » c’est-à-dire le « refrain de chanson ». Ces derniers arriveront respectivement au XVIIe et XIXe siècles. Le mot caractérise jusqu’au XIVe siècle un bébé oiseau.

Au XVe siècle, le mot admet de nouvelles acceptions. Non content de prendre, à quelques exceptions près, l’orthographe que nous lui connaissons aujourd’hui, le mot s’emploie dans l’usage populaire dans le sens de « pigon », à savoir « homme naïf, facile à duper ». Mais pourquoi l’oiseau a-t-il sauté du coq à l’âne, ou en l’occurrence ici, à la « dupe » ? Georges Planelles nous éclaire dans son livre Les 1001 expressions préférées des Français.

Un aspect stupide
Loin d’être capillotracté, ce changement de sens est en effet dû à une origine, celle du mot « dupe ». Un animal tout droit descendu d’un sacré oiseau, la « huppe ». Un volatile qui doit son nom à sa huppe, c’est-à-dire sa crête. Ou du moins, comme l’indique Le Trésor de la langue française, « à son aspect stupide ». Quel rapport nous direz-vous encore avec le pigeon ? Eh bien ! il faut maintenant se diriger vers le verbe « duper ».

« Dé-hupper » (contracté en duper), note l’auteur Georges Planelles, c’était enlever la huppe de l’animal, et par là, le plumer. » Celui qui se faisait « duper », se faisait donc « plumer ». C’est-à-dire « avoir », mais aussi, par extension, « voler » et « dépouiller ».

Comme le pigeon était bien plus présent dans les rues que la huppe, les habitants ont naturellement préféré le mot « pigeon » au terme « huppe » pour qualifier une « dupe », puis, par vases communicants, un « sot ». Le dupé devant être quelque peu imbécile pour se laisser becqueter...

À noter qu’il existe d’autres noms d’oiseau pour qualifier notre transformation en « idiot ». Rappelons le terme « dindon », dans l’expression « être le dindon de la farce » mais également le mot « boloss ».

Alice Develey
Le Figaro

Accédez à l’article source




Nos 500 expressions et proverbes
les plus pittoresques

La quintessence de la sapience
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Révolution dite française : fille des Illuminés de Bavière et de la franc-maçonnerie ?
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Pain mangé par nos aïeux : sa nature, son prix
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Faire une cote mal taillée
 
 Avoir mangé du safran
 
MANIFESTATIONS
 Biscuiterie Brossard : souvenirs d'usine et d'enfance
 
 Les Nadar, une légende photographique
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Faire grève. Se mettre en grève
 
 Pleurer des larmes de crocodile
 
 Rompre la paille avec quelqu'un
 
 Faire une chose à bâtons rompus
 
 
Et puis aussi...
 
 Faire chère de commissaires
 
 Mauvaise herbe croît toujours
 
 Un peu d'absence fait grand bien
 
 Renvoyer aux Calendes grecques
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 594 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 
 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2018 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services