Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 14 décembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Se mettre en rang d'oignon. Origine, signification proverbe, expression populaire. Dictionnaire locutions - Histoire de France et Patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Se mettre en rang d'oignon
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Se mettre en rang d’oignon
Publié / Mis à jour le vendredi 21 juillet 2017, par LA RÉDACTION
 
 
 
Se ranger sur une même ligne, se placer, s’asseoir par ordre

D’après Littré, en rang d’oignon, locution adverbiale, signifie sur une même ligne ; se mettre en rang d’oignon, c’est « prendre place dans une réunion où l’on n’est pas invité, dans une assemblée à laquelle on n’a pas le droit d’assister. On fait venir cette expression proverbiale, être assis en rang d’oignon, d’Artus de la Fontaine, baron d’Oignon, qui, faisant l’office de grand maître des cérémonies aux États de Blois [1576], assignait les places et les rangs des seigneurs et des députés. »

Mais Antoine Le Roux de Lincy (Proverbes, tome II), rapporte également Littré, s’interroge : « Ne vient-elle pas tout simplement de la manière dont les gens de la campagne assemblent les oignons avec des liens de paille, en plaçant les plus gros les premiers, et ensuite les autres ? »

Salle où se tinrent les Etats Généraux de Blois (Château de Blois)
Salle où se tinrent les Etats Généraux de Blois (Château de Blois)

Littré cite également l’opinion de Henri Gourdon de Genouillac (Les Mystères du blason, de la noblesse et de la féodalité, 1868), qui lui donne encore un autre sens : Artus de la Fontaine, baron d’Ognon — sans le i — originaire de la Picardie, fut nommé ambassadeur à Vienne et à Constantinople, puis grand maître des cérémonies sous les rois Henri II, François II, Charles IX et Henri III. Aussi les Picards étaient-ils fiers de cet Artus, et chaque fois qu’un petit gentilhomme de la contrée se disposait à venir à Paris pour se produire à la cour, ne manquaient-ils pas de dire : Laissez-le faire, il veut se mettre au rang d’Ognon.

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !