Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 13 novembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Se faire tirer l'oreille. Origine, signification proverbe, expression populaire. Dictionnaire locutions - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Se faire tirer l'oreille

Expressions, Proverbes

Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française


Se faire tirer l’oreille
Publié / Mis à jour le vendredi 14 septembre 2018, par LA RÉDACTION

 
 
 
Résister à une prière, à une obligation, à un devoir, par entêtement, par humeur, par orgueil, par paresse ou par simple caprice

Les raisons ne manquent jamais à qui est dans la disposition de ne céder à aucune. Mais allons au fait. L’action de tirer l’oreille à quelqu’un avait pour but de lui rafraîchir la mémoire. On l’exerçait primitivement envers ceux dont on invoquait le témoignage sur un fait, une transaction dont ils avaient été témoins, afin que plus tard ils ne l’oubliassent pas ; car « au bout de l’oreille, dit Pline l’Ancien (XI, chapitre CII), est le siège de la mémoire, et quand nous en appelons au témoignage de quelqu’un, nous lui touchons le bout de l’oreille. »

Il ne s’agissait alors, on le voit, que de toucher l’oreille ; dans la suite on a osé davantage ; on l’a tirée tout de bon. C’est ainsi que se perfectionnent les institutions. Lipse, dans ses Questions épistolaires (IV, ép. 26), parle d’une certaine pierre gravée où l’on voyait une tête et une main qui tirait l’oreille à cette tête, avec l’inscription en grec : Souviens-toi.

Pierrot se fait tirer l'oreille
Pierrot se fait tirer l’oreille

Un article d’une loi romaine intitulée de Antestatione (du témoignage, consacrait cette coutume bizarre. « Si tu veux, y est-il dit, qu’il se rende à ton appel, atteste-le ; s’il ne s’y rend pas, prends-le par l’oreille. » La loi ripuaire et une infinité d’autres chez les nations établies au delà et en deçà du Rhin, ont reçu des Romains cette même coutume, et l’ont maintenue en l’exagérant. Ainsi, on ne tirait pas seulement l’oreille aux témoins, on leur tirait les cheveux et on leur donnait des claques par-dessus le marché.

Pour les cheveux, le fait est rapporté dans une charte de l’an 1122, citée par du Cange (au mot Capillus) ; pour les claques, on les trouve dans ce passage de la loi ripuaire, titre LX, paragraphe 1 : « Si quelqu’un a acheté un bien (...), il viendra au lieu de la livraison avec six témoins, si le bien est de peu de valeur, avec douze, s’il est d’importance. Là, en présence de ces témoins, il payera le prix convenu, prendra possession, et tirera les oreilles et donnera des claques aux témoins les plus petits, afin que dans la suite ils rendent témoignage. »

Ces diverses pratiques avaient du bon. Si les témoins eussent jamais pu oublier les faits, il n’était pas possible qu’ils oubliassent les coups, et ceux-ci étaient trop étroitement liés à ceux-là pour ne pas prévenir toute défaillance de la mémoire. Si ce système de mnémonique présente donc un certain avantage, il semble que nous lui soyons redevables de l’usage de tirer les oreilles aux écoliers qui ont oublié ou qui n’ont pas appris leur leçon. Remarquez en effet que ce n’est pas aux grands témoins qu’on tirait les oreilles, mais aux petits, parvulis, comme le dit la loi ripuaire, c’est-à-dire aux enfants ; car les témoins, dans cette circonstance, étaient de tout âge et apparemment de tout sexe.

Les successeurs d’Orbilius, au Moyen Age, ayant trouvé un instrument aussi nouveau que peu coûteux d’émulation, en firent l’auxiliaire de la férule et du fouet ; en quoi ils s’estimèrent d’autant plus excusables que le procédé leur était en quelque sorte indiqué par la loi même.

 
 

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

Visiteurs actuellement sur le site
 
EXPRESSIONS et PROVERBES
les plus pittoresques
 COMMANDE / RÉSUMÉ de l'ouvrage sur...
NOTRE BOUTIQUE en ligne (cliquez ici)

ou sur Amazon
 
 Saviez-vous que Payer en monnaie de singe était l'apanage des bateleurs s'acquittant d'un droit de péage sous la forme de grimaces et gambades exécutées par leur singe ? Que Ménager la chèvre et le chou est une expression issue d'un problème que l'on donnait à résoudre aux enfants pour les accoutumer à réfléchir et à exercer leur sagacité ?
 
- - - - - - - - - - -

 

 République des imbéciles (La) : perversité de la loi du nombre et moyens d'instaurer une véritable démocratie
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 Pain mangé par nos aïeux : sa nature, son prix
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 Blason féodal : né au XIIe siècle de la nécessité d'authentifier les actes
 
BON À SAVOIR
 Jeter le froc aux orties
 
 Ne faire de quartier à personne
 
MANIFESTATIONS
 Mode et bande dessinée
 
 L'histoire de Jeanne d'Arc en mode Playmobil
 
 
L'ENCYCLOPÉDIE DU TEMPS JADIS
 OFFRE N°1 | Recevez en 48h les 37 volumes papier disponibles édités par La France pittoresque : 900 articles, 1800 illustrations formant une truculente mosaïque de notre riche passé !
 
 OFFRE N°2 | Téléchargez au format numérique l'intégralité des 44 volumes de La France pittoresque parus en 14 années : 1100 articles, 2000 illustrations. L'Histoire enfin captivante !
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Faire le cheval d'Aristote
 
 Être gras comme un moine
 
 À grands seigneurs peu de paroles
 
 Discorde (La) est au camp d'Agramant
 
 
Et puis aussi...
 
 Il ne faut pas chanter la victoire avant le temps
 
 Une souris qui n'a qu'un trou est bien vite prise
 
 Pauvreté n'est pas vice
 
 Courir à fond de train
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 611 ARTICLES

 

 La France pittoresque ne bénéficie d'aucune subvention, qu'elle soit publique ou privée. Prenez activement part à la transmission de notre patrimoine !
 
 Soutenez une véritable réinformation historique et contribuez à la conservation de notre indépendance éditoriale
Vous pouvez également opter pour
un montant libre
 
VOS DONS NOUS SONT PRÉCIEUX
EN SAVOIR +

 

 Facebook
 Twitter
 VK
 Instagram
 LinkedIn
 Pinterest
 Tumblr
 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services