Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 14 décembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Faire un four. Origine, signification proverbe, expression populaire. Dictionnaire locutions - Histoire de France et Patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Faire un four
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Faire un four
Publié / Mis à jour le vendredi 25 novembre 2011, par LA RÉDACTION
 
 
 
C’est ne pas réussir, surtout en parlant d’un comédien

Cette expression s’applique aussi bien à un livre ou à une entreprise qui n’a pas eu de succès.

Autrefois, quand les comédiens ne voyaient dans la salle que peu de spectateurs, au lieu de jouer quand même, comme cela se fait de nos jours, devant des banquettes vides, dans la crainte aussi de ne pouvoir couvrir les frais, ils renvoyaient les spectateurs, éteignaient les lumières dans la salle qu’ils rendaient ainsi obscure comme un four.

Le mot four vient de l’italien fuori qui signifie dehors ; ensuite on l’a employé dans le sens de renvoi. Du mot fuori, on a fait fouor et l’on est arrivé sans transition au mot four. Cette locution date de 1659. On en retrouve un exemple dans une une histoire de Molière par Taschereau.

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !