Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 14 décembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Etre sujet à caution. Origine, signification proverbe, expression populaire. Dictionnaire locutions - Histoire de France et Patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Etre sujet à caution
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Etre sujet à caution
Publié / Mis à jour le vendredi 25 novembre 2011, par LA RÉDACTION
 
 
 
Chose ou personne sur laquelle on ne peut se fier

Cette locution s’emploie principalement pour désigner une personne qui n’inspire aucune confiance et dont la moralité aurait besoin d’être appuyée d’une garantie et d’une caution quelconque. Le mot caution vient du latin cautum, temps du verbe latin cavere, qui veut dire prendre garde.

C’est la désignation d’un engagement par lequel on répond pour un autre. Molière, dans sa pièce du Malade imaginaire (Acte Ier, scène IV) a employé cette locution : « Ah ! Ah ! ces choses-là sont un peu sujettes à caution ». Le poète Regnard (XVIIe siècle) s’en est servi également dans une de ses comédies :

Ma divine moitié, soit dit sans vous déplaire,
Vous me semblez un peu sujette à caution.

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !