Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 25 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Chansons que tout cela. Origine, signification proverbe, expression populaire. Dictionnaire locutions

Vous êtes ici : Accueil > Expressions, Proverbes > Chansons que tout cela
Expressions, Proverbes
Proverbes et expressions populaires d’usage courant : origine, signification d’expressions proverbiales de la langue française
Chansons que tout cela
Publié / Mis à jour le lundi 26 décembre 2011, par LA RÉDACTION
 

Cette expression est fort ancienne. Au nombre des sentences que l’on attribue à Pythagore ou à ses disciples se trouve la suivante : « Crotoniates, acceptez de bonnes lois en chansons, comme Lycurgue en donna aux Lacédémoniens, mais ne prenez pas des chansons pour des lois ».

A Rome, les chansons devinrent si communes (et elles (étaient, en général, bien médiocres) qu’il passa en proverbe de dire chanson, pour exprimer une chose vulgaire et de nulle valeur comme un discours frivole ou une vaine promesse, ce que les Latins appelaient aussi : Res nugatoriae ou scholica nugalia. Une chanson était alors, à proprement parler, une niaiserie, un enfantillage et c’est ainsi que l’emploie Cicéron (De Oratore, livre Ier).

Cette façon de parler figurée et proverbiale plaisait à Molière : elle se représente souvent dans ses comédies, même sous une forme d’interjection. Chansons ! dit Sganarelle, dans l’Ecole des maris. L’auteur de Tartuffe met dans la bouche de Dorine :

Chansons !
Vous n’en ferez que mieux de suivre mes leçons !

Et voici le langage que tient Arnophe dans l’Ecole des femmes :

Gardez-vous d’imiter ces coquettes vilaines
Dont par toute la ville on chante les fredaines.
Ce que je vous dis là ne sont pas des chansons.

M. Jourdain, dans le Bourgeois gentilhomme (Acte III, scène III), lorsqu’il fait allusion à sa prose, dit à Madame Jourdain : « Je vous demande ce que je parle avec vous, ce que je vous dis à cette heure, qu’est-ce que c’est ? ». Et Madame Jourdain de répondre : « Des chansons ! »

Terminons par ces deux vers de La Fontaine sur le même sujet :

Les maux les plus usuels ne sont que des chansons,
Près de ceux qu’aux maris cause la jalousie.

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !