Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 14 août DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

La haute couture du papier peint : héritage vieux de quatre siècles

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Métiers > Papier peint (La haute couture du) (...)
Patrimoine : Métiers
Richesses du patrimoine de France : métiers rares et artisanaux, métiers d’art, activités pittoresques et/ou insolites
Papier peint (La haute couture du) :
héritage vieux de quatre siècles
(Source : France 24)
Publié / Mis à jour le mardi 14 août 2018, par LA RÉDACTION
 
 
 
Héritage des arts décoratifs du XVIIème siècle, le papier peint dominoté est un papier d’exception. Découpé à la feuille, peint à la main, il tapissait autrefois les intérieurs intimes des demeures bourgeoises. Ce papier précieux retrouve aujourd’hui une nouvelle jeunesse et passionne des amateurs dans le monde entier.

C’est au cœur du quartier de la Bastille, à Paris, qu’un jeune graphiste réédite un papier d’exception : un papier peint qu’on appelle depuis près de quatre siècles le papier dominoté. Ce restaurateur respecte la tradition à la lettre : la feuille est d’abord imprimée sur une plaque de métal, puis passée sous presse avant d’être peinte.

À l’origine, c’était soit peint à la main, ou on utilisait, pour aller plus vite, des pochoirs. Longtemps oublié, le papier dominoté connaît une nouvelle jeunesse. Avec ses créations contemporaines, Jean-Baptiste Martin le remet au goût du jour, pour des Anglais, des Américains ou des Japonais. Contrairement au papier moderne, en rouleaux, le papier dominoté s’applique feuille par feuille.

Le papier peint dominoté
Le papier peint dominoté

Ce papier précieux est fabriqué à l’abri des regards, loin de Paris, à Puymoyen, en Charente, dans une bâtisse du XVIIe siècle, le dernier moulin à papier de France. Jacques Bréjoux transmet à son apprentie Amandine les méthodes héritées des artisans sous Louis XIV. Depuis 40 ans, il accumule les chiffons de chanvre et de lin pour les transformer en papier.

Une fois découpés en lamelles, les chiffons sont broyés dans une machine du XVIIe siècle : une pile hollandaise que Jacques Bréjoux a reconstituée. C’est ainsi qu’on fabriquait la pâte à papier. L’artisan dilue ensuite la pâte dans l’eau pour détendre et déployer les fibres. Puis, la feuille est essorée sous presse. Le papier doit encore passer trois jours dans un séchoir artisanal, avant d’être prêt à recevoir le pinceau de l’artiste.

France 24
Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur le lecteur

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !