Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 14 août DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Alençon : la Reine des dentelles fête ses 350 ans

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Métiers > Alençon : la Reine des dentelles (...)
Patrimoine : Métiers
Richesses du patrimoine de France : métiers rares et artisanaux, métiers d’art, activités pittoresques et/ou insolites
Alençon : la Reine des dentelles
fête ses 350 ans
(Source : France 3 Basse-Normandie)
Publié / Mis à jour le mardi 29 septembre 2015, par LA RÉDACTION
 
 
 
La Ville d’Alençon fête cette année les 350 ans de la dentelle au point d’Alençon, un savoir-faire né sous Louis XIV et classé en 2010 au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Une dizaine de dentellières perpétue aujourd’hui cette technique de pointe.

C’est une histoire qui a commencé en 1665 sous Louis XIV. A l’époque, la dentelle est à la mode dans toute l’Europe. Colbert, souhaitant concurrencer le point de Venise, décide de créer des manufactures royales dans tout le pays, notamment à Alençon.

« Les ouvrières travaillent d’abord à la création d’un point de France, les dentellières françaises et alençonnaises décryptent la dentelle de Venise, s’attribuent son vocabulaire et le décline autrement pour créer une dentelle plus fine qui fait ensuite la part belle au réseau. C’est à ce moment-là, à la fin du 17e qu’on peut vraiment parler de point d’Alençon », raconte Johanna Allouch, la directrice du musée des Beaux-arts et de la Dentelle d’Alençon.

Ce musée conserve aujourd’hui dans ses murs plus de deux mille pièces, du XVIIe siècle à nos jours. Seules neuf dentelières incarnent aujourd’hui cette mémoire de la dentelle d’Alençon alors que la ville en comptait près de huit mille au XIXe siècle. Leur atelier est attaché au mobilier national du ministère de la culture. Les pièces qu’elles fabriquent nécessitent plusieurs dizaines d’heures de travail et sont ensuite exposées dans des musées ou ornent les tables de l’Elysée.

France 3 Basse-Normandie

Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur le lecteur

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !