Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 27 mai DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

16 avril 1912 : inauguration du paquebot La France, plus grand paquebot français, 4 cheminées

Vous êtes ici : Accueil > Événements marquants > 16 avril 1912 : lancement du paquebot
Événements marquants
Evénements ayant marqué le passé et la petite ou la grande Histoire de France. Faits marquants d’autrefois.
16 avril 1912 : lancement
du paquebot La France
un jour après la catastrophe du Titanic
(D’après « Le Siècle » du 18 avril 1912)
Publié / Mis à jour le lundi 16 avril 2012, par LA RÉDACTION
 
 
 
Ironie du sort : le 16 avril 1912, cependant que la presse vient tout juste de se faire l’écho du naufrage du Titanic survenu dans la nuit du 14 au 15, entre en service le paquebot La France, mis en chantier sous le nom de La Picardie et rebaptisé avant son lancement

Celui dont le luxe des aménagements lui vaut d’être surnommé le Versailles des Mers, est alors le plus grand paquebot français et le seul à 4 cheminées, pouvant embarquer jusqu’à 2500 personnes, équipage compris. Dans son numéro du 18 avril 1912, le journal Le Siècle relatait en ces termes l’inauguration de ce paquebot :

Le Havre, 16 avril. Le paquebot La France, le plus grand de tous les navires français, vient d’entrer en service et, à cette occasion, la Compagnie transatlantique a donné une grande fête qui se justifie pleinement.

Le paquebot La France
Le paquebot La France

Parmi les invités étaient M. Ramondou, secrétaire général de la présidence, représentant le ministre de la marine ; MM. Paitel, chef du cabinet du sous-secrétaire d’Etat des postes et télégraphes ; Yon, directeur au ministère des colonies ; Guernier, député d’Ille-et-Vilaine, etc. A l’arrivée au Havre, à 5 heures, M. Jules-Charles Roux, président de la Compagnie, a reçu les invités qui ont avant tout visité le navire qui à tous égards mérite l’attention.

Les caractéristiques du paquebot
La construction d’un paquebot transatlantique de passagers doit répondre à deux objectifs : d’abord produire un navire suffisant pour le nombre de passagers qu’il peut être appelé à transporter, ensuite mettre ces passagers dans un milieu de confort, voire de luxe, faisant de la traversée un plaisir au lieu d’une corvée fatigante. A ces deux points de vue, La France répond à tous les desiderata.

Elle déplace 27 tonnes, a 217 mètres de longueur, la puissance de ses machines est de 45 000 chevaux et sa vitesse prévue est de 23 nœuds. Disons à ce sujet, que les résultats ont dépassé les espérances, et que les 23 nœuds prévus ont été en réalité aux essais 24 nœuds 40, ce qui présage un gain sensible sur la durée de la traversée.

Les aménagements permettent l’embarquement de 534 passagers de première classe, 442 de deuxième classe, 226 de troisième classe, et 724 de quatrième classe, qui ajoutés aux 600 hommes d’équipage, état-major compris, forment le total de 2526 vies humaines confiées à la solidité de la coque du paquebot.

Les aménagements sont éminemment confortables, et pour les première et deuxième classes, ils sont véritablement somptueux ; les salons révèlent un luxe et un art de la décoration admirables ; cinq ponts sont consacrés aux logements des passagers de première classe.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !