Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 26 novembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

1er août 1664 : combat de Saint-Gothard entre les Turcs et les Impériaux

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Août > 1er août > 1er août 1664 : combat de Saint-Gothard
Éphéméride, événements
Les événements du 1er août. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
1er août 1664 : combat de Saint-Gothard entre les Turcs et les Impériaux
Publié / Mis à jour le lundi 30 juillet 2012, par LA RÉDACTION
 

L’empereur Léopold Ier se sentant vivement pressé par les Turcs, qui menaçaient déjà la capitale de l’Autriche, demanda du secours à Louis XIV. La politique des rois de France a toujours été, depuis François Ier, d’être alliés des empereurs turcs, non seulement pour les avantages de commerce, mais encore pour empêcher la maison d’Autriche de trop se prévaloir. Cependant un roi chrétien ne pouvoit refuser du secours à l’empereur, dans le péril où il se trouvait ; et l’intérêt de la France était bien que les Turcs inquiétassent la Hongrie, mais non pas qu’ils l’envahissent.

On fit donc partir six mille hommes sous les ordres du comte de Coligny ; seul reste de la maison de ce Coligny, autrefois si célèbre dans nos guerres civiles. Ces Français allèrent servir en Hongrie, sous le général Montécuculli, qui tenait tête alors au grand-vizir Kouprogli, et qui depuis, en servant contre la France, balança la réputation de Turenne.

Il y eut un grand combat à Saint-Gothard, au bord du Raab, entre les Turcs et l’armée de l’empereur. Les Français y firent des prodiges de valeur ; les Allemands même, qui ne les aimaient pas, furent obligés de leur rendre justice, et de convenir que leur courage fut la principale cause de la victoire.

Cette grande journée pouvait avoir des suites funestes pour l’empire ottoman ; mais l’empereur, à qui la puissance de Louis XIV donnait de l’ombrage, se hâta de faire sa paix avec les Turcs.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !