Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 24 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

21 juillet 1688 : mort de James Butler, duc d'Ormonde

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Juillet > 21 juillet > 21 juillet 1688 : mort de James (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 21 juillet. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
21 juillet 1688 : mort de
James Butler, duc d’Ormonde
Publié / Mis à jour le jeudi 19 juillet 2012, par LA RÉDACTION
 

« C’était, dit un biographe, un homme d’État distingué, un excellent administrateur et un général habile. Il joignait à une physionomie imposante et à un caractère conciliant, une grande éloquence et une instruction fort variée, qui lui permettait de traiter tous les sujets avec une égale facilité. Ce que l’on ne saurait trop admirer en lui, c’est qu’il unissait à tant de qualités une rare modestie.

« Fermement attaché à la constitution d’Angleterre, il n’en conserva pas moins à Charles Ier et à ses fils la fidélité qu’il leur devait : il sacrifia sa fortune et hasarda sa vie pour la défense de leur cause ; mais il eut aussi le courage de leur résister et de leur donner des conseils sévères toutes les fois qu’ils parurent agir contre les institutions de leur pays. »

Né à Londres le 19 octobre 1610, à l’âge de soixante ans il faillit périt victime d’un complot tramé par le colonel Blood, et suivant le bruit public, à l’instigation de Buckingham ; demeuré pendant sept années sans emploi et dans une disgrâce complète, il n’en paraissait pas avec moins de régularité à la cour, où sa présence était un reproche vivant d’ingratitude. Malgré sa légèreté, Charles II montrait quelque embarras à l’aspect du vénérable vieillard ; aussi Buckingham lui dit-il un jour : « Est-ce vous, Sire, ou le duc d’Ormonde, qui êtes mal à la cour ? à en juger par le maintien du duc, on croirait que c’est Votre Majesté. »

Enfin, dans le cours de l’année 1676, d’Ormonde reçut la visite du roi, qui venait lui restituer la vice-royauté d’Irlande : à l’avènement de Jacques II, Talbot, son ennemi mortel, le remplaça. Il mourut à Kingston-Hall, dans le comté de Dorset, et fut enterré à l’abbaye de Westminster.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !