Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 23 mai DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur XNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Livre histoire Ryes en Bessin (Les seigneurs de). Études Historiques par Romain Auguste et Laurent Pezet

Vous êtes ici : Accueil > Librairie : Monographies > Calvados (Basse-Normandie) > RYES EN BESSIN (Les seigneurs de) (...)
Librairie : Monographies
Monographies d’histoire locale. Catalogue ouvrages, livres villes et villages du Calvados (Basse-Normandie)
RYES EN BESSIN
(Les seigneurs de)
Études Historiques
(par Romain Auguste et Laurent Pezet)
Publié / Mis à jour le lundi 21 mai 2018, par Redaction
 
 
Temps de lecture estimé : 1 mn
 

Le domaine de Ryes était une dépendance du comté du Bessin à l’époque où son premier possesseur, Goffredus, fut authentifié. Son fils, Odo, qui connaissait la prédilection des ducs de Normandie et des rois anglais pour les moines de Fécamp, fit don à l’abbaye de la moitié du domaine, en 1026. Ces droits de l’abbaye sur la paroisse se perpétuèrent, sans interruption, jusqu’à la Révolution. Vingt ans plus tard, en 1047, l’autre moitié du territoire appartenait à Hubert de Ryes, sans doute héritier d’Odo.

Outre un château et un donjon, le domaine possédait déjà une certaine agglomération d’habitants, puisqu’il existait une église. Une véritable lutte s’était, en effet, engagée entre les seigneurs normands au XIe siècle, pour savoir lequel d’entre eux élèverait le plus vite et le mieux des églises au milieu de ses possessions. Lors de la guerre civile qui s’éleva au sein du baronnage normand, à l’occasion de la mort du duc Robert, à Nicée, et de la transmission de ses droits à Guillaume, son bâtard, né de ses amours avec Arlette, Hubert de Ryes était sous la suzeraineté de Renouf, vicomte du Bessin qui figurait au premier plan des barons ennemis de Guillaume.

Celui-ci avait atteint à peu près sa vingtième année, lorsqu’au printemps 1047, les barons résolurent de surprendre par trahison et de mettre à mort celui qui les avait déjà comblés de ses bienfaits, alors qu’il résidait au château de Valognes, jouissant des plaisirs auxquels il se livrait avec l’ardeur de son âge. Averti par Galet, jeune simple d’esprit dont nul...

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, et appuyez sur OK
pour vous abonner gratuitement
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !