Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 11 décembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Le chemin de Stevenson (Lozère) classé au patrimoine européen - Histoire de France et Patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine de France > Chemin de Stevenson (Lozère) classé (...)
Patrimoine de France
Richesses du patrimoine francophone : livres, revues, musées, parcs, châteaux, circuits touristiques, monuments...
Chemin de Stevenson (Lozère)
classé au patrimoine européen
(Source : France 3 Languedoc-Roussillon)
Publié / Mis à jour le jeudi 18 juin 2015, par LA RÉDACTION
 
 
 
On le connaît depuis le fameux livre de Stevenson. Le sentier du Monastier-sur-Gazeille à Saint-Jean-du-Gard vient d’être classé « itinéraire culturel du Conseil de l’Europe ». Une consécration pour le GR 70 et une aubaine pour le développement économique de la Lozère.

200 kilomètres du nord au sud et une dizaine d’étapes vertes pour cette randonnée qui serpente du Massif Central aux Cévennes. Le chemin de Stevenson était déjà un haut lieu du tourisme, il devient désormais un patrimoine culturel reconnu.

Itinéraire culturel du Conseil de l’Europe
C’est la nouvelle dénomination du réseau européen « Sur les traces de Stevenson » qui regroupe les associations consacrées à l’auteur écossais en France et ailleurs, et dont le chemin cévenol est la locomotive,
A l’instar du chemin de Saint Jacques ou des voies européennes de Mozart, le GR 70 entre ainsi dans le club fermé du patrimoine commun des européens... Une chance pour le développement de l’activité touristique et culturelle en Lozère...

Le GR 70 à Espradels (commune de Luc)
Le GR 70 à Espradels (commune de Luc)

Un chemin déjà très fréquenté
La plupart des randonneurs sur les traces de Stevenson font le chemin à pied. Entre 6 mille et dix mille marcheurs par an. Certains poussent l’imitation jusqu’à louer un âne... Dans tous les cas, les adeptes du chemin de Stevenson disposent déjà d’une infrastructure très organisée contrairement à Robert Louis Stevenson, l’écrivain écossais parti avec l’ânesse Modestine en 1878 :

- Un itinéraire bien balisé et le guide très complet élaboré avec la Fédération Française de Randonnée

- Des gîtes pour la nuit à intervalles réguliers

- Des services de portage plus « modernes »comme la Malle Postale qui propose d’acheminer les bagages d’étape en étape.

Une association dynamique
L’association qui anime le chemin est membre du réseau européen « Sur les traces de Robert Louis Stevenson ». Un réseau qui regroupe les structures qui valorisent l’œuvre de l’écrivain de l’Ecosse à la France en passant par la Belgique... Et c’est ce travail de promotion d’un patrimoine culturel commun qui vient d’être récompensé.

Le chemin de Stevenson est déjà largement connu au-delà des Cévennes. Nos deux reporters lozériens, Sébastien Banus et Yannick Leteurnier, ont suivi les pas d’un couple de Luxembourgeois venus tenter l’aventure.

Sylvie Bonnet
France 3 Languedoc-Roussillon

Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur le lecteur

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !