Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 28 septembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

21 février 1431 : mort du pape Martin V

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Février > 21 février > 21 février 1431 : mort du pape (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 21 février. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
21 février 1431 : mort
du pape Martin V
Publié / Mis à jour le mercredi 20 février 2013, par LA RÉDACTION
 

Martin V (Othon Colonne, de l’ancienne maison des Colonne) fut élu pape dans le concile de Constance, le 11 novembre 1417, ordonné prêtre le 20, consacré et couronné le 21. Peu de jours après, il voulut donner une dispense de mariage entre parents dans un degré défendu par les canons ; l’empereur Sigismond lui dit : « Saint Père, vous pouvez bien pardonner les péchés, mais non pas les permettre. »

Martin V, avant d’être élu, avait promis avec serment, ainsi que tout le sacré collège, de travailler dans le concile à la réforme de l’église dans le chef et dans les membres : promesse qu’on lui fit renouveler, mais qu’il eut toujours soin d’éluder. Il fallait une âme plus dégagée que la sienne de tout intérêt humain, pour travailler de bonne foi et avec courage à cette réforme.

Le schisme qui désolait l’Eglise depuis cinquante et un ans, fut entièrement éteint, l’an 1429, par la cession de Gilles de Mugnos, dit Clément VIII, qui abdiqua le 26 juillet. Ce pape avait les qualités d’un prince, et quelques-unes d’un évêque. L’Eglise lui dut son union, et Rome son rétablissement. On croit que ce fut lui qui le premier autorisa, par une bulle de l’an 1425, les rentes constituées, sur lesquelles les théologiens étaient fort partagées. Martin V reconnut lui-même l’antiquité immémoriale de ces sortes de rentes. Eugène IV, lui succéda.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !