Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 27 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Palet d'Or : la confiserie et son histoire

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Gastronomie > Palet d'Or : la confiserie et son (...)
Patrimoine : Gastronomie
Richesses du patrimoine de France : spécialités gastronomiques de terroir. Producteurs de spécialités de la gastronomie française
Palet d’Or :
la confiserie et son histoire
(Source : France Bleu)
Publié / Mis à jour le samedi 17 novembre 2018, par LA RÉDACTION
 
 
 
Sur le conseil de son père, confiseur à Moulins (Allier), Bernard Sérardy se forme dans de nombreuses chocolateries, dont Weiss à Saint-Étienne, comme Compagnon du Tour de France. Le goût du travail bien fait, du beau et du bon, lui est alors inculqué. Le Palet d’Or sera le chef d’oeuvre de sa vie.

De retour à Moulins en 1898, il reprend la confiserie familiale. À cette occasion, pour marquer l’événement, il crée un chocolat rond et plat fourré, sous une coque fine de chocolat amer, une ganache à la crème fraîche parfumée au café.

Est-ce son sens esthétique, ou la nostalgie de l’eau de Dantzig, « La Goldwasseur » célèbre pour son or alluvionnaire, qu’il découvrit lors d’une croisière sur le Rhin ? La caractéristique visuelle du Palet d’Or est sa couverture parsemée de paillettes d’or : c’est un bijou à croquer, Bernard Sérardy régale immédiatement toute la ville, sa région, la France et sa notoriété s’étend même à l’étranger.

Le Palet d'Or
Le Palet d’Or

Un magasin transformé en bonbonnière dorée
On dit que le Tsar Nicolas II, de passage à Vichy lors de sa visite officielle en France en 1901, se voit offrir des Palets d’Or. Conquis, il en fait alors envoyer dans de nombreuses cours royales européennes.

Toujours soucieux de raffinement, Bernard Sérardy a l’idée de refaire son magasin à l’image de son trésor gourmand. Il fait pour cela appel à l’École des Beaux Arts de Moulins qui le transforme en bonbonnière dorée, aux moulures précieuses et au plafond délicatement peint.

Boutique Les Palets d'Or, à Moulins (Allier)
Boutique Les Palets d’Or, à Moulins (Allier)

Mobilisé malgré son âge (plus de quarante ans), Bernard Sérardy est tué en 1916 au cours de la Première Guerre mondiale. Sa veuve vend alors la chocolaterie. Aujourd’hui, le nom de la spécialité Palet d’Or est tombé dans le domaine public. Tous les chocolatiers peuvent en fabriquer et en vendre.

Ce petit bijou à croquer fait partie des spécialités françaises apprises par tout apprenti chocolatier. Et dans ce joli petit magasin qu’on peut encore aujourd’hui admirer rue de Paris à Moulins, on déguste toujours Les Palets d’Or, Création Sérardy.

Découvrez le Palet d’Or :
Site Internet : https://lespaletsdor.com

Capucine Frey et Atelier de création Grand-Ouest
France Bleu

Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !