Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 24 octobre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Larmes de Jeanne : le bonbon et son histoire

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Gastronomie > Larmes de Jeanne : le bonbon et son (...)
Patrimoine : Gastronomie
Richesses du patrimoine de France : spécialités gastronomiques de terroir. Producteurs de spécialités de la gastronomie française
Larmes de Jeanne :
le bonbon et son histoire
(Source : France Bleu)
Publié / Mis à jour le samedi 12 mai 2018, par LA RÉDACTION
 
 
 
Un bonbon qui fait pleurer ? non, c’est impossible, parce qu’un bonbon, c’est forcément bon. Alors pourquoi est-il impossible de quitter Rouen sans s’être régalé des larmes de Jeanne ?

Parce que la vedette de cette belle ville est Jeanne d’Arc, une figure emblématique de l’Histoire de France. Celle qui mena victorieusement les troupes françaises contre les armées anglaises jusqu’à inverser le cours de la Guerre de 100 ans. Elle sera finalement capturée, vendue aux Anglais et mise au bûcher en 1431, à 2 pas de la cathédrale de Rouen.

Et en 1992, dans son magasin situé à 2 pas du bûcher rue du Gros Horloge, le chocolatier Auzou a imaginé une confiserie en hommage à Jeanne d’Arc, béatifiée en 1909, canonisée en 1920, l’une trois saintes de la France.

Les Larmes de Jeanne
Les Larmes de Jeanne © Crédit photo : Radio France - Patrice Dourlent

Cette confiserie symbolise les larmes qu’elle a versées sur le bûcher
Sa forme est arrondie à une extrémité et pointue à l’autre, à la manière d’une goutte. Au cœur, une amande grillée. Ce baptême du feu (humour noir quand on parle de Jeanne) a exhalé les meilleurs arômes du fruit. Puis on l’a caramélisée, c’est-à-dire fait rouler dans un sucre cuit au caramel.

On lui offre enfin un bain dans la plus souple des ganaches noires, un mélange de crème fraîche et de chocolat. Ultime parure, on la saupoudre d’un cacao amer. La ganache aussi fine que moelleuse enrobe l’amande craquante. Le mélange de saveurs et de textures nous fait pleurer de plaisir.

Découvrez les Larmes de Jeanne du chocolatier Jean-Marie Auzou :
Site Internet : http://www.auzouchocolatier.fr
Page Facebook : https://www.facebook.com/auzourouen

Capucine Frey et Atelier de création Grand-Ouest
France Bleu

Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !