Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 20 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Les seigneurs féodaux (Petite Histoire de France, par Jacques Bainville)

Vous êtes ici : Accueil > Petite Histoire de France > Les seigneurs féodaux (Chapitre (...)
Petite Histoire de France
Petite Histoire de France destinée à inculquer aux plus jeunes l’amour de notre civilisation et à graver en leur mémoire héros et événements majeurs
Les seigneurs féodaux
(Chapitre 9)
(Extrait de « Petite Histoire de France » (par Jacques Bainville),
nouvelle édition 2018 de l’ouvrage paru en 1928)
Publié / Mis à jour le mardi 10 avril 2018, par LA RÉDACTION
 

Nous allons maintenant revenir un peu en arrière pour comprendre ce qui se passait en France dans ce temps-là, c’est-à-dire depuis que Charlemagne était mort. Vous imaginez combien les gens devaient être malheureux lorsqu’il n’y avait plus personne pour faire la police et quand, tous les jours, des troupes de brigands et des bandes de Northmans apparaissaient, pillant, volant, tuant, emmenant parfois femmes et enfants en esclavage. On vivait dans une crainte perpétuelle et dans la désolation.

Songez que les Northmans étaient si redoutables qu’on avait fini par leur céder la province qui, de leur nom, devint la Normandie. Alors on se tournait vers les hommes qui avaient du courage et l’habitude de la guerre. On leur demandait secours et protection. C’étaient eux, qui, revêtus d’une armure et sachant manier la lance et l’épée, se mettaient à la tête des plus vigoureux et des plus braves pour défendre le village ou le canton en cas de danger.

La féodalité : vassal prêtant l'hommage à son suzerain. Illustration extraite de Histoire de France de Gustave Gautherot, paru en 1934
La féodalité : vassal prêtant l’hommage à son suzerain.
Illustration extraite de Histoire de France de Gustave Gautherot, paru en 1934

C’est pour cela que l’on construisit ces châteaux forts dont certains existent encore aujourd’hui. Ils avaient de grands murs percés d’ouvertures, ou créneaux, d’où l’on pouvait tirer des flèches et jeter de l’huile bouillante sur l’ennemi. Par devant, un fossé profond rempli d’eau, et l’on ne pouvait entrer qu’après avoir abaissé un pont, qui s’appelait pont-levis. Au milieu, se dressait une grande tour ou donjon, d’où l’on surveillait ce qui se passait dans la plaine.

Dès que la trompe de la sentinelle sonnait l’alarme, tout le monde abandonnait les champs ou sa maison et venait se réfugier dans le château fort.

Le seigneur fut donc d’abord un protecteur. On se recommandait à lui. Et, en échange des services qu’il rendait, on lui promettait obéissance. Car, dans le péril, on obéit volontiers à celui qui peut...

Lire un extrait du chapitre 8 | Lire un extrait du chapitre 10

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DU TEXTE DANS L’ÉDITION 2018
de l’ouvrage paru en 1928 de Jacques Bainville, entièrement
recomposé
et enrichi de 60 lithographies et dessins en couleur
Petite Histoire de France, par Jacques Bainville
Éditions La France pittoresque. 82 pages. Format 21,5 x 28 cm
Prix : 19,90 euros. ISBN : 978-2-367220253. Paru en avril 2018
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !