Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 27 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

La Madelon : l'un des plus petits ports de France (Pas-de-Calais)

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine de France > La Madelon : l'un des plus petits (...)
Patrimoine de France
Richesses du patrimoine francophone : livres, revues, musées, parcs, châteaux, circuits touristiques, monuments...
La Madelon : l’un des plus petits ports
de France (Pas-de-Calais)
(Source : La Voix du Nord)
Publié / Mis à jour le mardi 10 avril 2018, par LA RÉDACTION
 
 
 
Le port de la Madelon, situé au fond de la Baie d’Authie, était il y a bien longtemps un port dynamique protégé par un château fort. Si sa vocation n’est plus la même, il demeure assurément l’un des lieux les plus charmants de notre territoire.

On aimerait être à la place de celui qui découvrira la Madelon pour la première fois. Secret bien gardé, souvent absent ou honoré de deux ou trois lignes dans les guides touristiques, ce port de plaisance miniature mérite les éloges dont il se voit le plus souvent gratifiés : « endroit romantique et sauvage », « lieu hors du temps » ou encore « havre de paix dans un écrin sauvage ».

La Madelon, un petit port de plaisance au charme incomparable
La Madelon, un petit port de plaisance au charme incomparable.
© Crédit photo : La Voix du Nord

Situé sur le territoire de Waben bien qu’on y accède le plus souvent depuis Groffliers, il rappelle que cette commune de 400 habitants fut au Moyen Âge un port de pêche et de commerce florissant. Le phénomène d’ensablement, constaté dès le XIVe siècle, a eu tôt fait de recouvrir le territoire de dunes et aujourd’hui Waben se trouve à sept kilomètres de la mer.

Préservés de toute forme d’urbanisation, le port de la Madelon et son joli appontement en bois sont situés à la confluence de l’Authie et du Fliers, petite rivière de 10 kilomètres de long. Un endroit que les peintres naturalistes berckois appréciaient déjà au siècle dernier, et tout particulièrement Jan Lavezzari (1876-1947).

La Madelon de l'Authie. Peinture de Jan Lavezzari (1876-1947) située au musée de Berck
La Madelon de l’Authie. Peinture de Jan Lavezzari (1876-1947) située au musée de Berck

Aujourd’hui fréquenté par une maigre flottille plaisancière qui peine à se frayer un chemin sur cet étroit chenal, le port de la Madelon est indissociable de l’histoire de la marine berckoise. Dans les années 60, la municipalité décide d’interdire l’échouage des bateaux sur la plage de Berck. « Ce n’était pas esthétique et ça emmerdait les baigneurs », raconta le marin-pêcheur berckois Paul Clerc. Dès lors les derniers bateaux se réfugieront à la Madelon, au fond de la baie d’Authie, où l’on put voir les derniers spécimens de la flotte berckoise.

Le tourisme de masse venait d’achever une tradition séculaire. En 2018, le lieu garde son pouvoir enchanteur et demeure le meilleur remède contre le béton et la circulation routière. Il est aussi le point de départ de randonnées pédestres et cyclos, qui permettent de partir à la rencontre de cette baie d’Authie que l’on ne se lasse pas d’admirer.

Philippe Lambert
La Voix du Nord

Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !