Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 4 août DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Pavé de Voiron : la confiserie et son histoire

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Gastronomie > Pavé de Voiron : la confiserie et (...)
Patrimoine : Gastronomie
Richesses du patrimoine de France : spécialités gastronomiques de terroir. Producteurs de spécialités de la gastronomie française
Pavé de Voiron :
la confiserie et son histoire
(Source : France Bleu)
Publié / Mis à jour le lundi 5 mars 2018, par LA RÉDACTION
 
 
 
À la fin du XIXe siècle, le cacao connaît un développement spectaculaire. La révolution industrielle a démocratisé le chocolat, alors accessible pour régaler les familles.

À Voiron, entre Lyon et Grenoble, le confiseur liquoriste Félix Bonnat ouvre en 1884 son magasin et un atelier, pour fabriquer tout ce qui est sucré, solide ou liquide : la confiserie de sucre et de chocolat, les fondants et les dragées, les fruits confits, les confitures et les sirops, les glaces et les boissons gazeuses et aussi distiller les alcools et les liqueurs. Il commande du cacao au Venezuela, déjà l’un des meilleurs, pour imaginer en 1900 son premier chocolat.

C’est un petit cube de 2 cm de côté, composé de 3 couches de gourmandise :

— Un praliné onctueux, aux noisettes très finement broyées.

— Inséré entre deux couches de praliné aux amandes, tout aussi fondant.

— Cette merveille d’onctuosité est « chablonée » au pinceau d’une très fine couche de chocolat au dessus et en dessous, juste pour résister à la pression des doigts qui le porteront à la bouche.

Le chocolatier Bonnat fabrique le Pavé de Voiron
Le chocolatier Bonnat fabrique le Pavé de Voiron

Ce qui fait du bien au palais ne fait pas de mal à l’âme
Félix Bonnat l’appelle le Pavé de Voiron. Un papier d’argent aux armes de la chocolaterie protège le petit cube en cas de voyage. L’Exposition universelle de Paris, en 1900, lui décerne une Médaille d’argent pour ce chocolat reconnu comme l’un des meilleurs au monde.

Aujourd’hui, Stéphane Bonnat perpétue la tradition familiale. Quatrième génération de chocolatiers, il est l’un des derniers artisans, en France, à transformer les meilleures fèves de cacao. Fidèle à la recette de son arrière grand-père Félix, il fabrique toujours ce petit cube de chocolat, en face de la cathédrale de Voiron, pour célébrer le péché de gourmandise.

Découvrez le Pavé de Voiron de la chocolaterie Bonnat :
Site Internet : http://bonnat-chocolatier.com/fr
Page Facebook : https://www.facebook.com/Chocolat.Bonnat

Capucine Frey et Atelier de création Grand-Ouest
France Bleu

Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !