Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 18 juillet DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Cotignac d'Orléans : le bonbon et son histoire - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Gastronomie > Cotignac d'Orléans : le bonbon et (...)

Patrimoine : Gastronomie

Richesses du patrimoine de France : spécialités gastronomiques de terroir. Producteurs de spécialités de la gastronomie française


Cotignac d’Orléans :
le bonbon et son histoire
(Source : France Bleu)
Publié / Mis à jour le lundi 12 mars 2018, par LA RÉDACTION

 
 
 
Comment diable le nom de Cotignac, ce village médiéval du Var, a-t-il donné son nom à une pâte de coings, spécialité d’Orléans ?

Certes, l’origine latine du mot nous renvoie bien à ce fruit biscornu. C’est à Cotignac, au XIVe siècle, qu’un apothicaire prépare ce compromis entre pâte de fruits et gelée que le médecin grec Claude Galien mentionne déjà vers l’an 200. Comme celle des Grecs, sa recette mélange des coings, du miel et des épices. Puis l’apothicaire viendra s’installer dans la région d’Orléans avec son remède en poche.

La friandise procurera en 1532 l’émoi des papilles gustatives du Pantagruel de Rabelais. Au XVIIe siècle, on le consomme au début d’un repas parce qu’il favorise la digestion. Il aide alors même les femmes enceintes à faire des beaux enfants. Dans une région riche en cognassiers, les apothicaires confiseurs d’Orléans le fabriquent depuis Louis XI, pour que les hôtes de marque — rois, princes et ambassadeurs — s’en voient offrir lors de leur passage. Cette douceur royale — à base du sucre alors coûteux et non plus au miel — est un cadeau idéal facile à transporter. François Ier en raffolait, comme bien plus tard Charles de Gaulle.

Le cotignac d'Orléans
Le cotignac d’Orléans. © Crédit photo : Radio France - Patrice Dourlent

Les puristes insistent sur la nécessité de mélanger plusieurs variétés de coings, de gros jaunes, qui apportent leur parfum, et des plus petits, riches en pectine. On cuit ces fruits dans de l’eau bouillante avant de les passer au tamis très fin. Ainsi la gelée sucrée à 75 % du jus obtenu, cuite à la nappe, est-elle bien concentrée.

Il est coulé à chaud dans des petites boîtes rondes
La couleur spécifique est obtenue par du rouge de cochenille au lieu du vin rouge qui en a longtemps renforcé la couleur rubis. Outre cette recette unique, le Cotignac marque sa différence par son emballage : il est coulé à chaud dans des petites boîtes rondes et plates en bois, de divers diamètres, décorées à l’effigie de Jeanne d’Arc. Quand elles sont petites, on les appelle des « friponnes ». On utilise du bois d’épicéa, moins coûteux que le sapin sélectionné à l’origine.

Pour le déguster, on peut le servir à la cuillère, comme un fromage Vacherin dans sa boîte d’épicéa, mais aussi le sucer comme un roudoudou dont il est un peu l’ancêtre. Aujourd’hui, seul Benoît Gouchault continue à fabriquer le Cotignac à Saint-Ay (Loiret), où séjourna Rabelais.

Découvrez le Cotignac d’Orléans :
Site Internet : http://www.cotignac-orleans.fr

Capucine Frey et Atelier de création Grand-Ouest
France Bleu

Accédez à l’article source


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 


 

 Révolution dite française : fille des Illuminés de Bavière et de la franc-maçonnerie ?
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 Pain mangé par nos aïeux : sa nature, son prix
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 Blason féodal : né au XIIe siècle de la nécessité d'authentifier les actes
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Prendre la lune avec ses dents
 
 Après moi le déluge
 
MANIFESTATIONS
 Huit chefs-d’œuvre du Louvre transformés en parfums
 
 Bêtes d’affiches : le monde animal domine la publicité
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Mentchikoff de Chartres : le bonbon et son histoire
 
 Craquelin de Saint-Malo : le pain soufflé et son histoire
 
 Bergamote de Nancy : le bonbon et son histoire
 
 Maison Brana
 
 
Et puis aussi...
 
 Pastille Vichy : un produit qui date du XIXe siècle
 
 Fruits confits et calissons de la maison Lilamand à Saint-Rémy-de-Provence
 
 Histoire de la chicorée, spécialité du Nord-Pas-de-Calais
 
 Whisky (Un) tarnais distillé dans l'ancien alambic familial
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 138 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 
 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services