Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 17 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Cerise d'Itxassou (Pyrénées-Atlantiques) : un petit goût de rareté

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Gastronomie > Cerise d'Itxassou (Pyrénées-Atlantiques)
Patrimoine : Gastronomie
Richesses du patrimoine de France : spécialités gastronomiques de terroir. Producteurs de spécialités de la gastronomie française
Cerise d’Itxassou (Pyrénées-Atlantiques) :
un petit goût de rareté
(Source : France 3 Aquitaine)
Publié / Mis à jour le dimanche 22 mai 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
Ses origines restent mystérieuses. On la dit « autochtone ». Ou voyageuse, importée par deux basques de retour d’Argentine. Ce qui est sûr c’est qu’au XIIe siècle déjà, la cerise était cultivée à Itxassou. Chaque printemps, la floraison est un spectacle unique.

Mirentxu Elissalde fait partie des vingt producteurs locaux qui ont lancé la revitalisation des vergers. Chaque printemps, la floraison est un spectacle unique. Les arbres sont pollinisés par les abeilles. Ils vont donner trois variétés, typiques des cerises basques : Peloa, Xapata et Beltxa.
Ils n’ont subi aucun traitement de pesticides.

Quand vient le temps de la cueillette, on peut récolter jusqu’à 20 tonnes de fruits. Ce qui n’est rien en comparaison des années fastes (du XIXe siècle à 1960) où l’on ramassait jusqu’à 300 tonnes ! En pleine saison, un marché aux cerises était d’ailleurs installé quotidiennement au Pas de Roland, quartier du Laxia. Gilbert Etcheverry, mémoire vivante des lieux, en livre quelques anecdotes.

Désormais c’est tout le village qui est mobilisé pour préserver la notoriété de la cerise. Emile Harispourou, est par exemple, l’un des rares pâtissiers à fabriquer sa propre confiture avec la récolte locale et à confectionner du gâteau basque avec. Un geste presque militant, pour cet enfant d’une ferme d’Itxassou.

A quelques pas de la pâtisserie, le jeune chef Benat Bonnet est lui aussi en pointe pour valoriser la cerise basque dans ses plats. Elle agrémente aussi bien son filet de canette demi sauvage, que son dessert à la glace de brebis caillé. Lui aussi enfant du village, il achète la récolte des producteurs locaux et défend avec fierté la véritable cerise d’Itxassou, qu’un logo distingue de toutes les autres.

Stéphanie Deschamps
France 3 Aquitaine

Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur le lecteur

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !