Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 28 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Dum vitant stulti vitia in contraria currunt. Citation latine

Vous êtes ici : Accueil > Citations / locutions latines > Dum vitant stulti vitia in contraria
Citations / locutions latines
Citations et locutions latines utilisées en français, traduites, commentées, expliquées ; phrases françaises d’auteurs célèbres utilisant l’expression.
Dum vitant stulti vitia in contraria currunt
Publié / Mis à jour le mardi 19 avril 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
Pour fuir un défaut, les maladroits tombent dans le défaut contraire (HORACE, liv. I, sat. II, vers 24)

Boileau a dit : Souvent la peur d’un mal nous conduit dans un pire. Horace, pour compléter sa pensée ajoute le vers suivant, devenu proverbe : Pastillos Rufilius clet, Gorgonius hircum (Rufilius sent l’ambre, Gorgonius le bouc). La même pensée se retrouve dans ce vers devenu proverbe : Incidit in Scyllam cupiens vitare Charybdim (Pour éviter Charybde, il tombe dans Scylla).

En vertu de l’axiome : on ne prête qu’aux riches, on a souvent attribué ce vers à Horace ou à Virgile ; restituons-le à son véritable auteur, Gauthier, de Lille, surnommé de Châtillon, qui vivait au quinzième siècle. Il a composé un poème en dix chants, intitulé l’Alexandréide. Le vers dont il s’agit est le 301e du cinquième livre, où le poète s’adresse à Danius qui, fuyant Alexandre, tomba entre les mains de Bessus.

Quo tendis inertem
Rex periture, fugam ? Nescis heu ! perdite, nescis
Quem fugas ; hostes incurris dum fugis hostem,
Incidis in Scyllam cupiens vitare Charybdim.

(Roi, qui dois périr, où cours-tu dans ta fuite inutile ? Hélas, malheureux, tu ne sais qui tu dois fuir. Pour échapper à un ennemi tu te précipites sous les coups d’un ennemi, pour éviter Charybde tu tombes dans Scylla.)

Dans La Vieille et les deux Servantes, La Fontaine a dit :

La vieille, au lieu du coq, les fit tomber par là,
De Charybde en Scylla.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !