Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 24 juin DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Pro domo sua. Citation latine

Vous êtes ici : Accueil > Citations / locutions latines > Pro domo sua
Citations / locutions latines
Citations et locutions latines utilisées en français, traduites, commentées, expliquées ; phrases françaises d’auteurs célèbres utilisant l’expression.
Pro domo sua
Publié / Mis à jour le lundi 4 juillet 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
Pour sa maison

C’est le titre d’une des harangues de Cicéron. Un patricien nommé Clodius, ayant vu Cicéron déposer contre lui dans une affaire criminelle, jura de se venger. Il se fit élire tribun du peuple, et proposa aussitôt une loi contre ceux qui avaient fait mettre à mort des citoyens romains sans jugement préalable.

C’était un coup porté à Cicéronp qui venait de mériter le nom de Père de la Patrie en frappant Catilina. Soutenu par le sénat et par l’ordre équestre, Cicéron aurait pu lutter ; il préféra céder à l’orage et se retira de Rome. Non content de l’avoir fait exiler, Clodius s’était jeté sur sa maison du mont Palatin, y avait fait mettre le feu, s’était approprié la plus grande partie du terrain, et avait fait bâtir sur le reste un temple et une statue de la Liberté. Rappelé par les suffrages publics, Cicéron rentra à Rome après une absence de dix-sept mois ; son retour fut un vrai triomphe. Jaloux de recouvrer au moins l’emplacement de sa maison, il plaida devant le tribunal des pontifes, et défendit sa propre cause avec autant de succès qu’il avait si souvent détendu celle des autres.

« Mirabeau tenait de son oncle et de son père, qui, comme saint Simon, écrivait à la diable des pages immortelles. Cette observation de Chateaubriand s’applique on ne peut mieux aux prosateurs les plus célèbres de France. L’auteur des Mémoires d’outre-tombe, le grand-maître en cacophonies acerbes, ne semble-t-il pas avoir parlé pour son propre compte et plaidé pro domo sua ? » (CASTIL-BLAZE)

« Froidevaux, repartit le juge de paix d’un ton sec, est-ce que vous comptez plaider ? — Comment si je compte plaider ? Oui, pardieu, je plaiderai, et de mon mieux ; c’est le cas ou jamais d’avoir de l’éloquence, puisque je suis moi-même mon client ; aussi j’espère bien que ma défense fera un digne pendant à l’oraison de Cicéron pro doma sua. » (Ch. DE BERNARD, Le Gentilhomme campagnard)

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !