Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 23 septembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Malédiction du Marientra au coeur du pays Lochois, en Touraine - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Légendes, Superstitions > Malédiction du Marientra au coeur du (...)

Légendes, Superstitions

Légendes, superstitions, croyances populaires, rites singuliers, faits insolites et mystérieux, récits légendaires émaillant l’Histoire de France


Malédiction du Marientra au coeur
du pays Lochois, en Touraine
(D’après « Revue de folklore français », paru en 1932)
Publié / Mis à jour le vendredi 27 novembre 2015, par LA RÉDACTION

 
 
 
Près de la route qui va d’Esves-le-Moutier à Ferrière-Larçon, est un endroit appelé « Le Marientra ». Autrefois chaotique et désert, il a de nos jours bien perdu de son pittoresque, la route de Ferrière le traversant maintenant et l’exploitation des carrières ayant totalement modifié l’aspect des lieux. Une vieille et tragique légende conte à sa manière l’origine de son étrange appellation...

C’était « dans le temps », il y a longtemps, bien longtemps. Une noce avait lieu dans ces parages. Sur une pelouse, au bord du chemin, la « jeunesse » menait joyeux tapage dansant et chantant au son aigre d’une vielle.

Soudain, au milieu des chants et des rires, le tintement argentin d’une clochette se fit entendre. Sur le chemin, un vieux prêtre s’avançait portant le viatique à quelque moribond. L’un des jeunes gens dit alors : « Jeunesse, je vous prie, cessez de danser car Jésus va passer ». À ces mots, ses compagnons se mirent à railler et le marié s’adressant au « vielleux » lui ordonna de jouer ses airs les plus gais. Tout attristé d’une pareille attitude le jeune homme s’agenouilla et quand passa le prêtre, il se prosterna pieusement, indifférent aux sarcasmes et aux quolibets qui pleuvaient à son adresse.

Église de Ferrière-Larçon
Église de Ferrière-Larçon

Lorsqu’il releva le front un spectacle étrange s’offrit à ses yeux. Le prêtre avait disparu et l’on n’entendait plus la clochette argentine. Les « noceux » s’étaient reformés en cortège. Le « vielleux » en tête tournait avec frénésie la manivelle de son instrument dont il tirait les sons les plus étranges que jamais vielle n’ait donné. Les noceux suivaient en silence, bouches tordues, regards angoissés, tout leur être crispé comme s’ils eussent essayé d’échapper à l’emprise d’une main invisible et puissante.

Le cortège fantastique poussé par une force mystérieuse se dirigeait vers la masse grise des rochers voisins. Parmi les blocs enchevêtrés de ronces et d’épines, un trou noir béait. Le vielleux y entra le premier. Derrière lui, un à un les couples s’engouffrèrent. Sous les pierres sonores la vielle continuait de retentir. Cependant la musique endiablée s’assourdit et devint de plus en plus lointaine, comme si elle se fut enfoncée dans les entrailles de la terre.

Joueur de vielle et enfant jouant du pipeau et battant du tambour. Estampe gravée par Charles David (XVIIe siècle)
Joueur de vielle et enfant jouant du pipeau et battant du tambour.
Estampe gravée par Charles David (XVIIe siècle)

Brusquement tout bruit s’éteignit... alors dans l’inquiétant silence un ricanement formidable, effrayant, monta, se répercutant parmi les rochers qui tremblèrent : Satan recevait dans son infernal royaume la noce impie et maudite !

Le jeune homme que sa pieuse conduite avait sauvé des flammes de l’Enfer raconta l’étrange scène dont il venait d’être le témoin horrifié. L’endroit maudit reçut par la suite le nom de Marientra (ce qui donne en décomposant, le mari-y-entra). De cette légende, très ancienne assurément, plusieurs versions circulent. D’après l’une le jeune homme sauvé du châtiment était le garçon d’honneur, selon l’autre le vielleux lui-même. Celle que nous donnons est la plus connue.

Carrières d'Esves-le-Moutier
Carrières d’Esves-le-Moutier

Un vieillard racontait voici un siècle se souvenir d’avoir entendu chanter dans « sa petite jeunesse » une complainte du Marientra calquée sur la légende que nous venons de rapporter. Malheureusement cette complainte, œuvre sans doute plus curieuse que bien rimée de quelque poète local, n’a pu être reconstituée.

 
 

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 


 

 Napoléon : l'enfance du futur empereur des Français
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
BON À SAVOIR
 Chercher une querelle d'Allemand à quelqu'un
 
 Tomber en quenouille
 
MANIFESTATIONS
 Berthe Morisot au musée d'Orsay : rétrospective d'une grande artiste
 
 Léonard de Vinci : la tapisserie de la Cène exposée au Clos Lucé
 
 
L'ENCYCLOPÉDIE DU TEMPS JADIS
 Recevez en 48h les 37 volumes édités par La France pittoresque : 900 articles, 1800 illustrations formant une truculente mosaïque de notre riche passé !
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 La Raphagnaude semant la terreur dans la montagne de Mornas (Vaucluse)
 
 Yolande de Claviers et Rigaud de Montclar : les infortunés de la vallée du Mars (Cantal)
 
 Dame blanche (La) veille sur le château de Belcastel (Aveyron)
 
 Cruel seigneur Huruge : comment il devint le vassal de la Vierge
 
 
Et puis aussi...
 
 Herbe pyrénéenne (Pourquoi l') qui sauve a cessé de pousser ?
 
 Fontaine (La) de la fée celtique Mica : son eau reflète le visage du futur époux la veille de la Chandeleur
 
 Suicides par imitation
 
 Pierre de Saint-Martin (Mayenne) : témoin d'une lutte avec le diable ou preuve d'un culte préhistorique ?
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 210 ARTICLES

 

 La France pittoresque ne bénéficie d'aucune subvention, qu'elle soit publique ou privée. Prenez activement part à la transmission de notre patrimoine !
 
 Soutenez une véritable réinformation historique et contribuez à la conservation de notre indépendance éditoriale
Vous pouvez également opter pour
un montant libre
 
VOS DONS NOUS SONT PRÉCIEUX
EN SAVOIR +

 

 Facebook
 Twitter
 VK
 Instagram
 LinkedIn
 Pinterest
 Tumblr
 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services